Frédéric Prudhomme : les clichés d'un jeune industriel dans la Grande guerre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/01/2015 à 17H31
Plaques de verre utilisées par Frédéric Prudhomme pour ses prises de vues

Plaques de verre utilisées par Frédéric Prudhomme pour ses prises de vues

© Culturebox / Capture d'écran

Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, La Fabrique des savoirs à Elbeuf propose une exposition singulière où l’on suit le parcours de Frédéric Prudhomme, jeune industriel de la ville, engagé dans la cavalerie, qui ramena du front plus d’une centaine de photographies. Une plongée saisissante dans le quotidien des soldats entre moments de détente et combats acharnés

Reportage : M.Du Mesnil-Adelée, J.Bègue, P.Cadinot

https://videos.francetv.fr/video/NI_154953@Culture

Nous sommes en 1912 quand Frédéric et Maurice Prudhomme créent leur entreprise textile à Elbeuf près de Rouen. Deux ans plus tard ils sont mobilisés avec leur plus jeune frère Paul.
Les frères Prudhomme vont alors photographier "leur" guerre, le quotidien dans les tranchées, la violence des combats, la mort omniprésente…
 
Mais les organisateurs de l’exposition ont choisi de se concentrer sur les photos de Frédéric Prudhomme. Tout simplement parce que l’on a pu retrouver le journal des opérations de son régiment de cavalerie, le 12e Régiment de cuirassiers.
Prudhomme3 © Culturebox / Capture d'écran
 
On suit donc au jour le jour le parcours de ce jeune sous-officier nous livrant son regard sur son régiment et sur le conflit. Mais on suit aussi ces faits d’armes et notamment la libération de Woël, un petit village près de Verdun, qui lui vaudra la Légion d’honneur.
 
Mais le plus étonnant dans tout cela c’est que Frédéric et ses deux frères, Maurice et Paul, rentreront sains et saufs de la guerre et reprendront leur usine de draps. Les établissements Prudhomme deviendront ensuite l’un des fleurons de l’industrie textile de la région rouennaise, avant d’en devenir l’un des derniers symboles et de disparaître en 1991.
 
La Fabrique des savoirs, lieu culturel et éducatif de la métropole de Rouen, ouvert en 2010, occupe d’ailleurs des bâtiments des anciens établissements Blin et Blin, emportées par la crise du textile à la fin des années 70 mais qui témoignent eux aussi du riche passé industriel de la ville d’Elbeuf.

Photographies de Frédéric Prudhomme,
Regard d'un industriel elbeuvien sur la Grande guerre

La Fabrique des Savoirs, 7 cours Gambetta, 76500 Elbeuf
Ouvert du mardi au dimanche, de 14h à 18h. Entrée libre et gratuite