Août 1914 : Après le tocsin, la mobilisation générale est affichée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/08/2014 à 12H13
L'affiche de la mobilisation

L'affiche de la mobilisation

© E.R.L./SIPA

Le 1er août 1914, au lendemain de l'assassinat de Jean Jaurès, la mobilisation générale marque l'échec du combat de ce pacifiste contre la guerre. Partout en France les affiches appelant à la mobilisation sont placardées dès le lendemain. Les hommes en âge de combattre sont sommés de rejoindre leurs casernes dans l'est de la France. Un élan de patriotisme les persuade de l'issue rapide du conflit.

Passée la stupéfaction d'avoir entendu  la veille sonner le tocsin depuis toutes les églises du pays, les Français se réunissent le 2 août autour des mairies et des panneaux d'affichage. La nouvelle est commentée par tous : les hommes en âge de combattre doivent rejoindre au plus vite leurs affectations dans les casernes de l'est de la France, prêts à combattre l'ennemi. Alors que chacun imaginait une guerre "fraîche et joyeuse" avec retour prochain dans les foyers, la réalité sera bien plus cruelle. Ce 1er aout 1914 s'ouvre une terrible page de notre histoire qui ne se tournera que le 11 novembre 1918. Après plus de quatre années de conflit l'effroyable bilan était impossible à imaginer en ce jour d'été 14 : dix-huit millions de morts. Ni fraîche, ni joyeuse.

Reportages : C. Airaud / T. Breton / I. Tartakovsky

https://videos.francetv.fr/video/NI_150603@Culture

https://videos.francetv.fr/video/NI_150605@Culture