14-18 : un artiste franco-allemand révèle le "Portrait d'une Histoire défigurée"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/11/2014 à 11H18
Le visage hideux de la guerre vu par l'artiste Olivier Keuchel dit "Lekeuch".

Le visage hideux de la guerre vu par l'artiste Olivier Keuchel dit "Lekeuch".

© France 3 / Lekeuch

C'est une exposition à la fois forte et originale qui se tient jusqu'au 11 novembre à la Maison des Vins de Cherverny dans le Loir-et-Cher. L'artiste franco-allemand Olivier Keuchel montre le vrai visage de la Grande Guerre. Un visage dévasté : celui de ces milliers de gueules cassées dont la vie a été saccagée par les décisions prises, bien loin du front, par des généraux assoiffés de pouvoir.

Reportage : F.Marcel / A.Heudes / S.Teissier

https://videos.francetv.fr/video/NI_153249@Culture

Paysages ravagés par les combats. Scènes de désolation sur les champs de bataille. Et surtout, ces visages. Saccagés, martyrisés, rendus méconnaissables par la guerre et ses horreurs. C'est à ces "gueules cassées" qu'Olivier Keuchel dit "Lekeuch", a voulu rendre hommage. Ces hommes qui certes, ne sont pas morts au champ d'honneur, mais ont quand même perdu la vie durant la guerre. On estime à plusieurs millions le nombre de combattants mutilés lors des combats. Un visage hideux de la Grande Guerre que l'artiste a voulu transmettre à travers une série de portraits de généraux des deux camps qu'il a volontairement défigurés.

Une exposition engagée
Sous le pinceau du peintre, Foch le héros français de 14-18 devient le "général Faucheton". Son visage est horriblement mutilé : oeil exhorbité, lambeaux de chair manquants, machoire apparente... Olivier Keuchel l'avoue, après trois mois passés à faire des recherches pour cette exposition, il a voulu "casser la gueule" à ces chefs de guerre qui, bien à l'abri dans leur bureau, envoyaient à la mort des millions d'hommes.
Ces portraits épouvantables de décideurs à la fois français et allemands, c'est aussi pour Le keuch l'occasion de montrer la laideur de la guerre. Une image forte et malheureusement, toujours d'actualité.
 
Olivier Keuchel, "Portrait d'une Histoire défigurée" jusqu'au 11 novembre à la Maison des Vins de Cheverny (Loir-et-Cher). Ouvert de 11h à 13h et de 14h à 18h30. Entrée libre.