Des cités maya découvertes dans la jungle du Guatemala, grâce à une technologie laser innovante

Mis à jour le 05/05/2018 à 16H42, publié le 05/05/2018 à 16H40

https://videos.francetv.fr/video/NI_1230141@Culture

En février 2018, une douzaine de cités maya ont été retrouvées dans la jungle du nord du Guatemala. Plus de 2000 km² ont été scannés par un appareil produisant des ondes monté sur des drones. Sur le plateau du 20h de France 2 d’Anne-Sophie Lapix, le journaliste Nicolas Chateauneuf revient sur cette technologie novatrice.

En février 2018, le National Geographic France, annonçait la découverte de cités mayas dans la jungle du Guatemala. Les ruines de plus de 60 000 bâtiments ont ainsi été retrouvées grâce à une technologie de détections par ondes lumineuses. 

Qu’est-ce qui a été découvert ?

Les vestiges mayas déjà connus du grand public ont pour la plupart été mis au jour au XIXe siècle. Mais les technologies actuelles ont permis d’en découvrir plus encore, en révélant ce qui se cachait sous la jungle. Ainsi, près de 60 000 nouveaux édifices ont été trouvés sous la multitude d’arbres du Guatemala. Jusqu’ici les archéologues évaluaient que les cités mayas avaient pu abriter jusqu’à 5 millions d’habitants mais la découverte de ces nouvelles mini-cités font grimper les estimations entre 10 et 15 millions d’habitants. C’est une avancée majeure, qui montre que le mystère des cités maya est loin d’être percé et qui présage encore de nombreuses surprises.

Le LiDAR comment ça marche ?

Le LiDAR est un faisceau laser qui scanne son environnement. Embarqué dans un drone ou dans un avion, en survolant plus de 2000km2 de jungle, le laser a permis de voir à travers la végétation. Cela a révélé des maisons, des temples, des pyramides, des réseaux d’irrigation et des fortifications, qui n’ont pas encore été étudiés. Les chercheurs souhaitent étendre leur périmètre de scan pour protéger les vestiges de la déforestation et du pillage.