Château de Cheverny : quand l'Histoire et... Tintin font vivre le patrimoine

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/05/2018 à 17H24, publié le 03/05/2018 à 10H25
Le château de Cheverny

Le château de Cheverny

© SIPANY/SIPA

Parmi les châteaux de la Loire, celui de Cheverny est aujourd'hui, avec Blois et Chambord, l'un des plus appréciés des touristes. Depuis six siècles, il appartient à la même famille. Aujourd'hui Charles-Antoine et Constance de Vibraye gèrent cette PME de cinquante salariés. La quasi totalité de son budget de fonctionnement provient des billets payés 11 euros par les visiteurs.

Le visiteur qui ne connaîtrait pas le château de Cheverny pourrait avoir comme une impression de déjà-vu en découvrant, en pleine Sologne, cet édifice dessiné au XVIIe siècle par l'architecte Jacques Bougier. Cette impression vient d'un autre genre de dessin. A la ligne claire, celui-là. Amputé de ses deux ailes d'extrémité, Cheverny est en effet entré dans l'histoire de la bande dessinée grâce au crayon d'Hergé sous le nom de Moulinsart. Cette demeure familiale a été héritée de son oncle François de Haddoque par le capitaine Archibald Haddock. La restitution à son légitime propriétaire se passe dans "Le trésor de Rackham le Rouge", paru en 1944. Une histoire de famille donc. Dans la réalité, le château de Cheverny est aussi au coeur d'une histoire de famille. Les actuels propriétaires peuvent prétendre assurer la continuité d'une propriété familiale vieille de six siècles.

Reportage : France 3 F. Mathieux / L. Houeix / P. Aziza / M. Fouet

https://videos.francetv.fr/video/NI_1229093@Culture

Une véritable PME

Aujourd'hui, l'entretien d'un tel patrimoine est inabordable, sauf à le faire financer par le tourisme. Ce sont donc les visiteurs, nombreux, qui en payant chacun 11 euros pour l'admirer, en assurent l'entretien. Un édifice historique appartenant à des particuliers doit être géré comme une véritable PME. Celle-ci compte une cinquantaine d'employés. Il faut aussi faire preuve d'imagination. Ainsi, à côté de la partie strictement historique, ses propriétaires ont imaginé recréer l'environnement de Tintin et même organiser une course de voitures réservée aux bolides qui figurent dans les albums des aventures du célèbre reporter à la houppette.
La maquette de Moulinsart devant une photo du château de Cheverny au grand Palais lors de l'exposition Hergé de 2016

La maquette de Moulinsart devant une photo du château de Cheverny au grand Palais lors de l'exposition Hergé de 2016

© GINIES/SIPA