Château de Chenonceau : le jardin idéal de Russell Page voit enfin le jour

Mis à jour le 08/06/2018 à 13H37, publié le 06/06/2018 à 15H21
Le jardin "Hommage à Russell Page au Château de Chenonceau est agrémenté de sculptures de  François-Xavier Lalanne

Le jardin "Hommage à Russell Page au Château de Chenonceau est agrémenté de sculptures de  François-Xavier Lalanne

© Château de Chenonceau/ Marc Jauneaud

Le jardin "Hommage à Russell Page" a été dévoilé au château de Chenonceau, le 2 juin, à l'occasion des "Rendez-vous aux Jardins" . Imaginé dans les années 50 par le paysagiste anglais, il voit le jour en 2018, grâce à Nicholas Tomlan, qui a suivi des croquis retrouvés par les propriétaires.

Trois jardins, un labyrinthe, un atelier floral, un potager des Fleurs, un Parc aux Anes : le château de Chenonceau, joyau des châteaux de la Loire a été construit, aménagé et transformé par des femmes, et est déjà entouré d’une grande végétation. Que pouvait-il manquer ? Un jardin idéal de l’anglais Russell Page, dont les croquis ont été retrouvés par les propriétaires, est devenu réalité le 2 juin.

Reportage de P.Ferret, F-X.Mauffrey, G.Engels pour France 3 Val-de-Loire

https://videos.francetv.fr/video/NI_1247503@Culture

Chenonceau est réputé pour ses jardins à la française, ceux de Diane de Poitiers ou de Marie de Médicis. Le jardin "Hommage à Russell Page" a été pensé d’après les croquis du paysagiste anglais, qui a imaginé dans les années 50, un jardin idéal pour Chenonceau. Nicholas Tomlan, directeur botanique du château, est ravi d’avoir ces plans en main, et s'est inspiré des croquis pour transformer le rêve en réalité :

Tout est marqué, avec les noms en latin, les variétés, les quantités […] tout est là

Nicholas Tomlan
Le jardin est proche du château, mais un peu à l’écart des visiteurs qui se pressent chaque année dans ce lieu important du tourisme régional. Avec l’aide de pépiniéristes, Nicholas Tomlan a cherché à reproduire le plus fidèlement possible le projet de Russell Page. Pour certaines plantes, ils ont trouvé les mêmes variétés que celles indiquées. Des variétés modernes, qui n’existaient pas dans les années 1950, ont été privilégiées pour d'autres plantes. 

En plus de la végétation, les visiteurs du jardin pourront découvrir les sculptures de François-Xavier Lalanne, de charmants animaux qui accompagnent le visiteur à travers le jardin. L’ouverture au public d'"Hommage à Russell Page" est une expérience exceptionnelle puisque Chenonceau n’avait pas accueilli de nouveau jardin depuis celui de la comtesse de Villeneuve, en 1830.