Armistice de 1940 : une bande son inédite nous replonge au cœur de l'histoire

Mis à jour le 03/02/2019 à 11H58, publié le 02/02/2019 à 12H30
Le 22 juin 1940 à Compiègne (Oise), la France et l'Allemagne signent l'armistice. On distingue Hitler assis à gauche. En face de lui, le Général Hutzinger (2e en partant de la droite) qui représente la France.

Le 22 juin 1940 à Compiègne (Oise), la France et l'Allemagne signent l'armistice. On distingue Hitler assis à gauche. En face de lui, le Général Hutzinger (2e en partant de la droite) qui représente la France.

© Photosvintages / Photo12

Des négociations et la signature de l’armistice de juin 1940 à Rethondes, on connaissait les retranscriptions écrites. Désormais, on peut vivre ce moment historique "de l’intérieur" grâce à des archives sonores retrouvées par hasard en 2015 par un collectionneur français. Des enregistrements restés secret pendant 75 ans à découvrir dans un documentaire diffusé sur France 5 le 3 février.

En 2015, lors d’une vente aux enchères en Allemagne, Bruno Ledoux, homme d’affaires et collectionneur passionné d’histoire, rachète pour quelques milliers d’euros quarante-cinq disques (des 78 tours), en aluminium, entreposés dans de grandes boîtes métalliques. "J’ai été intrigué car ils portaient la mention Présidence du Conseil - Administration de la radiodiffusion nationale. Je me suis dit : 'Ça c’est un truc étonnant !'".

Au cœur de l'histoire

Étonnant c’est un euphémisme car Bruno Ledoux tient entre ses mains la copie des enregistrements sonores effectués en cachette le 22 juin 1940 lors de la signature de l’armistice entre la France et l’Allemagne. Comme le souligne Bruno Ledoux : "Là, on est au cœur de l’histoire !"

Reportage : L. Hakim / B.Gazet

https://videos.francetv.fr/video/NI_1355733@Culture

Une histoire qui commence le 21 juin 1940 dans la forêt de Compiègne, plus précisément dans la clairière de Rethondes. C’est là, dans un wagon (le même que celui où fut signée la capitulation allemande de 1918), que les délégations française et allemande se retrouvent pour discuter des conditions de la suspension des hostilités.

Le bruit des pas d'Hitler

La France est représentée par le général Huntziger, l’Allemagne par Herman Göring. Pour immortaliser cet évènement -et peut-être humilier un peu plus la France - Hitler fait poser des micros dans le wagon, à l’insu des Français. Au début des discussions, le chancelier est présent mais ne dit pas un mot. C'est aussi en silence qu'il quitte le wagon une fois les conventions signées, avec pour seule trace sonore de son départ, le bruit de ses bottes.

Une fois l’armistice signé et la défaite de la France actée, le chancelier du IIIe Reich fait envoyer l'enregistrement dans une malle aux autorités de Vichy. En 1944, après le débarquement des Alliés, Pétain va se réfugier en Allemagne. La malle est confiée à un ambassadeur. La suite, on l’ignore...


"Le plus surprenant, c’est qu’on ait mis si longtemps à savoir que ces bandes existaient"

Jean-Noël Jeanneney
Historien

Un documentaire exceptionnel

Quand Bruno Ledoux a découvert le contenu de ces disques, il en a fait des copies, confiées au réalisateur Emmanuel Amara (auteur en 2017 d'un précedent documentaire intitulé "Les derniers secrets d'Hitler") qui en a tiré un documentaire "1940, Les secrets de l'armistice". Le premier volet a été diffusé le 27 janvier. Le second sera visible dimanche 3 février à 22h40 sur France 5 (disponibles  en replay).

Selon nos confrères de France Info, "Bruno Ledoux envisage d'offrir ces archives sonores au gouvernement français afin qu'ils soient versés aux archives nationales."