"Hibakusha" : les dessins des survivants japonais d'Hiroshima et Nagasaki

Mis à jour le 06/09/2018 à 10H21, publié le 06/09/2018 à 10H22
L'un des dessins exposés à Grenoble

L'un des dessins exposés à Grenoble

© France 3 Culturebox Capture d'écran

Le musée de la Résistance et de la déportation de Grenoble propose jusqu'au 1er octobre 2018 une exposition intitulée "Hibakusha" selon le terme japonais désignant les survivants. Ceux des deux explosions d'Hiroshima et de Nagasaki ont dessiné leurs souvenirs, ce sont ces dessins qui s'offrent au regard des visiteurs. Sans photos, ils sont les seuls témoignages de l'horreur nucléaire d'août 1945.

Très peu de photos, quasiment pas de films, les déflagrations nucléaires des 6 et 9 août 1945 n'existent plus que dans la mémoires des survivants, désormais très vieux, de l'attaque américaine sur Hiroshima puis Nagasaki. Au fil des années, ceux qui ont eu le malheur de vivre ces journées terribles ont exorcisé à travers le dessin leur douleur et la souffrance d'avoir souvent perdu tous les leurs. Ces rescapés de l'horreur absolue sont dénommés "Hibakusha", soit "survivants de la bombe atomique".

Au delà de l'inutilité historique de ces deux abominations (le Japon avait déjà décidé de capituler), l'exposition proposée par le Musée de la Résistance de Grenoble montre une terrible réalité. Les soixante dessins, souvent réalisés dans un style enfantin, illustrent l'indicible. 

Reportage : France 3 Alpes M. Sicard-Cras / D. Borrelly / E. Achard

Cris silencieux

Des corps brûlés, des visages hurlant, des cadavres irradiés flottant sur la rivière, des paysages ravagés, du sang, des cris silencieux, on approche l'Enfer selon Dante, l'innocence du trait ajoutant souvent à l'horreur illustrée. Ces dessins rappellent ceux réalisés dans les camps de concentration nazis par les déportés. 650 000 personnes ont été reconnues "hibakusha" au Japon. L'exposition "Hibakusha" a toute sa place dans ce musée grenoblois de la Résistance et de la Déportation.

L'affiche de l'exposition au Musée de la Résistance et de la Déportation de Grenoble

L'affiche de l'exposition au Musée de la Résistance et de la Déportation de Grenoble

© DR