FEUILLETON. Un voyage au cœur des Beaux Arts de Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/10/2015 à 15H12
Un atelier de l'école des beaux arts de Paris

Un atelier de l'école des beaux arts de Paris

© France 3

Créée en 1648, l'Ecole des Beaux Arts s'est d'abord installée au Louvre. Depuis 1819, elle se trouve rue Bonaparte. 600 élèves la fréquentent. Les 2 hectares qu'elle occupe regorgent de trésors artistiques dont une phénoménale bibliothèque. Visite guidée au coeur de ce haut-lieu de l'enseignement de l'art en France et dans le monde avec Maud de Bohan et Audrey Natalizi.

1- Le chemin des lauriers dure cinq ans

Reportage : Maud De Bohan, Audrey Natalizi, Stéphane Fouquet et Lemanahalatai
Pour les étudiants de première année, le plus difficile est de se repérer dans les innombrables couloirs et salles de cours. L'école occupe deux hectares ! Autre épreuve de début d'année pour les futures célébrités mais déjà artistes : se trouver un atelier.

https://videos.francetv.fr/video/NI_532030@Culture

Et ce n'est pas chose facile. L'école enseigne de quinze à vint disciplines qui vont de la peinture à la sculpture en passant par la céramique ou les arts numériques.
Heureusement au travers de ce dédale, les étudiants ne sont pas totalement abandonnés, ils peuvent compter sur l'appui de mentors comme François Boisrond, artiste-peintre et enseignant.


2- Un passé prestigieux

Reportage : Maud De Bohan, Audrey Natalizi, Stéphane Fouquet et Lemanahalatai

https://videos.francetv.fr/video/NI_532032@Culture

Créée en 1648 au Louvre, l'école a déménagé en 1819 rue Bonaparte. Fragonard, Renoir ou plus près de nous, César ou Jean Nouvel l'ont fréquentée. Si l'architecture de l'école en fait l'équivalent d'un temple des beaux arts, les trésors de sa bibliothèque en font l'un des plus prestigieux musées de l'art au monde. 65.000 volumes. Et des documents encore inédits qui permettent à l'école d'organiser trois expositions par an.
Parmi ces trésors, des documents rares comme celui signé Leonard de Vinci.


3- La mort, c'est la vie !

Reportage : Maud De Bohan, Audrey Natalizi, Stéphane Fouquet et Lemanahalatai

https://videos.francetv.fr/video/NI_532056@Culture

Quoi de mieux que la mort pour retranscrire le vivant, c'est sans doute ce que se disent des générations d'étudiants devant ces incroyables collections de crânes, de squelettes ou d'écorchés. Ils ont servi à enseigner la connaissance de la morphologie et des proportions des corps mais aussi l'étude des mouvements.
Dans cette galerie où tous ces objets sont entreposés, si l'on n'est pas dans une salle dissection de la fac de médecine, on doit parfois avoir le coeur bien accroché. Mais certains aiment y flâner pour réfléchir sans doute au sens caché de la vie…


4- Les beaux arts et après…

Reportage : Maud De Bohan, Audrey Natalizi, Stéphane Fouquet et Lemanahalatai

https://videos.francetv.fr/video/NI_533056@Culture

Après 5 ans d'études aux beaux arts, c'est le moment pour les étudiants diplômes en poche, d'affronter pour de bon la vie d'artiste. Où aller? Où ne pas aller? Devant ce dilemme, certains choisissent de rester un an de plus. Mais tous passent par l'épreuve d'exposition de leurs oeuvres.