Feuilleton : Chenonceau le château des dames

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/10/2015 à 08H43
Le Château de Chenonceau (Indre et Loire) construit au dessus du Cher

Le Château de Chenonceau (Indre et Loire) construit au dessus du Cher

© Rob Cousins/REX/REX/SIPA

C'est l'une des étapes incontournables des châteaux de la Loire, avec sa grande galerie bâtie sur le Cher, Chenonceau demeure emblématique et mystérieux. Appelé aussi "Le Château des Dames", l'édifice a été conçu, agrandi et sauvegardé uniquement par des femmes. Dès sa construction en 1513, il a attiré les talents et inspiré les plus grands artistes.

Construit il y a cinq siècles, le château de Chenonceau vit encore aujourd'hui grâce à une centaine de passionnés. Fleuristes, restaurateurs, cuisiniers, jardiniers oeuvrent chaque jour à la beauté du lieu. 

La série de France 2, réalisée par F. Faure, G. Truffaut et M. Laporte, nous emmène dans les entrailles de ce chef-d'oeuvre de la Renaissance française

Episode 1 : L'empreinte féminine 
Bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, embelli successivement par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, Chenonceau fut sauvé des rigueurs de la Révolution par Madame Dupin d'où son surnom de "Château des Dames". Le long des rives du Cher, le décor est sauvage et la nature inhabitée. 
Adeline la restauratrice et Jessy la doreuse travaillent actuellement à la rénovation d'un portrait de Louis XIV et de son cadre. Un travail d'orfèvre et de concentration, pour un résultat le plus authentique possible. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_526120@Culture

Episode 2 : Les jardins de Nicholas
L'originalité du château tient dans la décoration. Chaque pièce est ornementée d'une composition florale originale, élaborée par l'équipe de fleuristes du Domaine qui veille, deux fois par semaine, au renouvellement des bouquets.
Dans le parc du château de Chenonceau, il y a le jardin de Catherine (de Médicis), celui de Diane (de Poitiers), un labyrinthe circulaire, un jardin vert constitué d'arbres de collection de grande envergure plantés sur pelouse et un potager de fleurs qui compte plus de 130 000 plants. Pour bichonner tout ce petit monde, Nicholas le jardinier américain veille au grain. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_526136@Culture

Episode 3 : Les reines de Chenonceau
Dans ce parc riche en espèces florale, il y a aussi des ruches. Le miel et la cire sont très précieux pour les restauratrices : "On travaille avec des techniques qui n'ont pas changé depuis le XVIIIe siècle, donc on utilise des matériaux qui sont pour la plupart naturels". Grâce au travail des abeilles, les artistes peuvent patiner les dorures du cadre et leur redonner l'aspect de l'époque. Mais derrière les ors et les dorures, le château a connu aussi des périodes noires. En 1589, Louise de Lorraine reste inconsolable à la mort de son mari, le roi Henri III. Les salles se parent de noir et le deuil hante les allées de Chenonceau. Elle devient alors la Reine Blanche et le sujet d'une mémorable légende. Grâce à Claire la guide, on découvre d'autres secrets du château, notamment le couvent qui abritait une communauté de religieuses. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_526154@Culture

Episode 4 : Une autre forme de restauration
Avec l'immense potager du château, le chef Christophe Canati a de quoi régaler les convives du restaurant de l'Orangerie. C'est un paradis pour lui et il le parcourt tous les jours. "Je viens ce matin, je cueille, ça part en cuisine et ce sera servi ce midi", explique-t-il. Il utilise aussi beaucoup de Nicholas.
Les recettes délicates et raffinées n'ont rien à voir avec la cuisine du XVIe siècle. Cerfs, sangliers, cygnes et chevreuils conservés dans du mauvais vin rouge étaient rôtis à même le feu. Aujourd'hui, les goûts ont bien changé. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_526180@Culture

Episode 5 : les passionnés du château 
Aujourd'hui c'est le grand jour. Le tableau rénové de Louis XIV retrouve sa place dans le salon rouge du château. Le portrait du roi est replacé au millimètre près, puis hissé à bout de bras avec son cadre de 150 kilos. Louis XIV trône de nouveau en majesté.
Les artisans ont travaillé près de quatre mois sur la restauration de l'œuvre. Les fleuristes installent une chambre du château avec des fleurs rares qui charment les touristes en visite. Au potager, le personnel pense déjà aux futures récoltes. Petits oignons et salades rejoindront dans quelques semaines les cuisines du restaurant.
Enfin, Claire, la guide, explique que lors de la première guerre mondiale, le château est devenu un hôpital militaire. 2 254 poilus sont soignés ici à partir de 1914. De retour du front, ils trouvent là le calme nécessaire à leur convalescence.  

https://videos.francetv.fr/video/NI_526194@Culture


Le château de Chenonceau est ouvert toute l'année