Feu à l'hôtel Lambert : des dommages irréversibles

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/07/2013 à 08H57
L'Hôtel Lambert à Paris oeuvre de l'architecte Louis Le Vau ravagé par les flammes en juillet 2013

L'Hôtel Lambert à Paris oeuvre de l'architecte Louis Le Vau ravagé par les flammes en juillet 2013

© B. Langlois / AFP

Oeuvre de l'architecte Louis Le Vau au XVIIe siècle, l'Hôtel Lambert, racheté en 2007 par la famille de l'émir du Qatar en restauration, a été ravagé par le feu. Circonscrit mercredi matin, l'incendie s'est déclaré au milieu de la nuit dans la toiture de cet hôtel particulier classé monument historique. Ce joyau architectural situé à la pointe de l'île Saint-Louis a subi des dommages irréversibles

L'incendie "a porté des atteintes très graves à un élément essentiel du patrimoine de Paris, dont certaines sont irréversibles", a affirmé mercredi Aurélie Filippetti après avoir visité le bâtiment. Parmi ces dégâts, la ministre de la Culture a cité le Cabinet des Bains, peint par Eustache Le Sueur au XVIIe siècle, "car le toit s'est effondré et (il) a été entièrement détruit". Signé du "Raphaël français", il comprenait une série de peintures murales et de fresques.

https://videos.francetv.fr/video/NI_136483@Culture

Datant du XVIIe siècle et classé monument historique, cet hôtel de trois étages cachait en son sein également la galerie d'Hercule, peinte par Charles Le Brun, l'un des auteurs de la galerie des Glaces du château de Versailles. Elle "n'a pas été touchée par les flammes mais a été a priori sérieusement endommagée par les fumées et par l'eau", a indiqué le lieutenant-colonel Pascal Le Testu. "Le feu s'est propagé assez vite puisque le bâtiment est vide et en pleine rénovation et l'intervention est compliquée puisque l'on a une fragilisation de la structure", a expliqué le lieutenant-colonel.

https://videos.francetv.fr/video/NI_136463@Culture

"C'est impressionnant car pendant plusieurs heures, on a vu un gros halo lumineux rouge au-dessus de l'Ile Saint-Louis", a déclaré Sophie Pons qui habite juste derrière l'Hôtel Lambert. "C'est vraiment une catastrophe car nous nous sommes battus pour que les fresques de la galerie Hercule soient conservées dans le projet de rénovation et là tout est parti en fumée ou bien noyé sous les eaux", s'est-elle désolée.
Les Qataris propriétaires de cet hôtel particulier du XVIIe siècle
Le rachat, en juillet 2007, par des Qataris avait déclenché une polémique et une bataille judiciaire s'était engagée avant un accord préparé sous la médiation du ministère de la Culture et de la mairie de Paris. Même la Pologne avait fait part de sa préoccupation devant le projet de restauration de ce haut lieu de son histoire politique et culturelle au XIXe siècle. L'Hôtel Lambert a appartenu de 1843 à 1975 à la famille princière polonaise des Czartoryski.
Bibliothèque de l'hôtel Lambert à Paris (1983)

Bibliothèque de l'hôtel Lambert à Paris (1983)

© GIANNI DAGLI ORTI / THE ART ARCHIVE / THE PICTURE DESK
L'ayant rachetée pour 60 millions d'euros, les Qataris voulait faire de cette ancienne propriété des Rothschild, conçue par l'architecte de Versailles, une résidence de grand luxe. Les travaux n'avaient pu commencer qu'au début de l'année 2010.
A l'époque du rachat, l'association Paris Historique, notamment, s'était opposée au propriétaire. Celui-ci avait renoncé à son projet d'ascenseur pour voiture. Il avait aussi abandonné son idée de construire une salle de bain dans le cabinet de Jean-Baptiste Lambert où se trouve une cheminée XVIIIe, le plafond historié et peint étant conservé. La "Galerie Troubadour" du XIXe siècle, témoignage du passage de la famille polonaise Czartoryski dans l'hôtel Lambert, devait être préservée: les décors et la cheminée devaient être dissimulés sous des cloisons réversibles.