Fanny Cottençon dans l'intimité des textes de Marguerite Yourcenar

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/11/2015 à 12H16
L'hommage de Fanny Cottençon à Marguerite Yourcenar

L'hommage de Fanny Cottençon à Marguerite Yourcenar

© France 3 / Culturebox

A l'occasion des 25 ans de la mort de Marguerite Yourcenar, les archives du Nord dévoilent jusqu'au 17 janvier 2016 un fonds inédit dédié à la romancière. La comédienne Fanny Cottencon s'est plongée dans la vie secrète de la première femme à entrer à l'académie française.

Les archives du Nord à Lille proposent dans une exposition un fonds inédit d'objets, de manuscrits et de dessins de l'écrivain Marguerite Yourcenar (1903-1987) cédé par son "bibliographe officiel" le Québécois Yvon Bernier.
La comédienne Fanny Cottençon a donné une lecture exceptionnelle des textes de la romancière. 
Reportage C.Massin / JM. Vasco / ML Lainé / R. Maucort 

https://videos.francetv.fr/video/NI_563764@Culture

Yourcenar intime

Yvon Bernier, qui fut son plus proche collaborateur, a fait don de ses trésors aux Archives départementales du Nord en 2009. Des brouillons, des manuscrits, des livres dédicacés ou corrigés, des photos, des lettres et des dessins sont présentés au public. 
Voyage littéraire, artistique, bibliophilique et historique, l'exposition permet aussi aux habitants du Nord de redécouvrir une forte personnalité de la région. "On découvre les personnes dans le lâcher-prise, dans leur amitié et dans leur vie quotidienne", raconte Fanny Cottençon.
Yourcenar2 © France 3 / Culturebox

Première académicienne 

Femme de tête et de conviction, Marguerite Yourcenar fut la première femme élue à l'Académie française, le 6 mars 1980, grâce au soutien actif de Jean d'Ormesson, qui prononça le discours de sa réception, le 22 janvier 1981. Moquée et rejetée par les esprits étroits de la Coupole, la romancière prolifique et sans frontière a été traduite dans toutes les langues.  
Yourcenar © DR


"Archives d’une vie d’écrivain" aux archives départementales du Nord jusqu’au 17 janvier 2016
du mardi au jeudi de 9 h à 17 h, le vendredi de 9 h à 16 h, les samedi et dimanche de 14 h à 18 h,
22, rue Saint-Bernard.
Lille