"Epure" : une histoire de faïence au Château de Lunéville

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2013 à 16H10
Faïence Lunéville exposition Epure

Faïence Lunéville exposition Epure

© France3 / Culturebox

La faïence règne sur la Lorraine depuis le 18ème siècle. Une exposition baptisée "Epure" retrace l'histoire blanche d'une renaissance, celle des Manufactures Royales de Lunéville Saint Clément. Elle se tient jusqu'au 12 avril au Château de Lunéville.

"Epure"  met en perspective des pièces majeures tirées de la collection des moules et modèles des Manufacture Royales de Lunéville Saint Clément. Des pièces achetées en 2011 par la Communauté de Commune du Lunévillois. On y découvre quatre mises en scènes originales, ludiques et festives de Jean-Louis Janin Daviet, commissaire de l'exposition : l'atelier,  l'histoire, l'eau, le cirque... pour rêver de la magie de la matière à l'état pur
Visite guidée.

Reportage : Germain Patrick et Kratschmar Boris     

https://videos.francetv.fr/video/NI_144379@Culture

Epure, au Château de Lunéville jusqu'au 12 avril


Un peu d'Histoire
Lunéville, Niderviller, Saint-Clément : ces trois manufactures, fondées au XVIIIe siècle ont illustré depuis lors le savoir-faire lorrain en matière de faïence.

Tour à tour concurrentes ou alliées, elles se sont entourées de grands créateurs dès l’origine de Richard Mique, architecte favori de Marie-Antoinette à Emile Gallé le célèbre précurseur de l’art nouveau en passant par le sculpteur Paul Louis Cyfflé. Chacun leur a apporté sa patte et ses idées pour renouveler les gammes et maintenir l’intérêt des collectionneurs.
Ces manufactures sont aujourd’hui labélisées, Entreprise du Patrimoine Vivant, reconnaissant l’importance de leur patrimoine culturel ou industriel. Les pièces sont encore fabriquées sur les sites d’origine, ce qui permet aux manufactures de garantir une qualité constante et d’assurer la pérennité du savoir faire sur le territoire.
Lunéville : fondée en 1730, cette faïencerie a très vite obtenu la distinction de Manufacture Royale du fait de la qualité de ses productions. Elle perpétue les décors les plus anciens dont le fameux décor « Réverbère » jusqu’à ce jour. Cela ne l’empêche pas de renouveler ses collections en puisant dans les thèmes floraux, de la chasse, etc…
Niderviller : fondée en 1735. Cette manufacture a su à la fois réinterpréter les décors les plus classiques pour leur donner un goût moderne et créer des univers spécifiques comme la montagne ou la campagne. Elle a aussi lancé une collection audacieuse et raffinée en terre noire.
St-Clément : fondée en 1758. C’est sans doute la plus créative et la plus artistique des trois manufactures: elle a lancé le style qui allait s’appeler Louis XVI par la suite, travaillé sur des éléments d’architecture ou bien avec des peintres, sculpteurs etc…
Aujourd’hui elle prolonge son savoir-faire en présentant une collection d’objets de décoration pour la maison cassant les codes les plus convenus et réinventant aussi sa tradition.