Dans les coulisses de la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson

Par @Culturebox
Publié le 02/10/2018 à 15H02
Les plus belles pièces du Mobilier national passe par les ateliers de la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson.

Les plus belles pièces du Mobilier national passe par les ateliers de la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson.

© France 3 / Culturebox

Inaugurée en 2016, la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson est bien plus qu’un musée. Outre les expositions qui permettent de découvrir un art séculaire, le centre est aussi un lieu de conservation, de documentation, de restauration et de formation. Visite guidée de cet établissement unique au monde.

En 2009, l’UNESCO inscrit les savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine immatériel de l’Humanité. Un honneur qui valait bien un lieu à la hauteur de l’événement. Ce lieu, c’est la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson. Inauguré en 2016, cet ancien bâtiment de l’Ecole nationale d’Art décoratif propose un regard sur le passé, le présent et l’avenir de l’art tapissier en France et dans le monde. 

Reportage : M. Codet-Boisse / E. Boutin  / P. Ruisseaux

Le passé

La Cité rassemble quelque 16 000 ouvrages de référence consacrés à la tapisserie, des croquis, des maquettes qui retracent l’histoire de cet artisanat. Dans les réserves du musée sont conservés 440 tapisseries et tapis et une cinquantaine de pièces de mobilier historique, le tout stocké dans des conditions très strictes : une température autour de 20 degrés et 50% de taux d’humidité. En cas de détérioration, la Cité internationale de la Tapisserie possède un atelier de restauration. C’est ici que transitent les plus belles pièces du Mobilier national.
La Cité internationale possède plus de 300 tapisseries de grande taille.

La Cité internationale possède plus de 300 tapisseries de grande taille.

© France 3 / Culturebox

Le présent

Loin de se contenter de son glorieux passé, Aubusson perpétue la tradition de la tapisserie. A travers ses expositions d’abord : trois à quatre expos thématiques chaque année permettent de présenter au public les collections du musée mais aussi des pièces venues du monde entier. A travers ses appels à création ensuite : chaque année, la Cité en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine, le département de la Creuse et la Communauté de communes Creuse-Grand-Sud organise un concours auprès des jeunes créateurs. Les œuvres lauréates sont réalisées dans les ateliers de la région et intègrent les collections du musée. Enfin, le centre permet aux artisans de répondre à des commandes d’envergure en leur donnant accès à un métier à tisser de 8m de large. En contrepartie, les professionnels s’engagent à ouvrir ponctuellement leur atelier au public.
La Cité propose désormais une formation aux métiers d'art.

La Cité propose désormais une formation aux métiers d'art.

© France 3 / Culturebox

L’avenir

Loin de de son image parfois un peu poussiéreuse, la tapisserie est un artisanat d’avenir. La Cité internationale d’Aubusson travaille ainsi à l’élaboration de nouvelles techniques comme les tapisseries d’extérieur ou le retissage d’œuvres anciennes grâce à la numérisation haute définition. Elle forme également les lissiers de demain. Depuis deux ans, l’établissement propose une fomation au brevet des métiers d’art. La promotion 2018-2019 compte une dizaine d’élèves.