Dans l'ombre d'Angkor: Koh Ker, le temple khmer oublié

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/05/2014 à 12H04
A Koh Ker, les temples construits au Xe siècle sont pratiquement tous dédiés à Shiva, celui qui porte bonheur

A Koh Ker, les temples construits au Xe siècle sont pratiquement tous dédiés à Shiva, celui qui porte bonheur

© France 2 / Culturebox

Ancienne capitale khmère du Cambodge, Koh Ker est un trésor pour tous les amoureux de vieilles pierres et d'histoires. Située au nord d'Angkor, la ville est encore préservée des hordes de touristes et offre une véritable découverte de quelques temples miraculeusement sauvegardés.

Le site de Koh Ker fut une éphémère capitale Khmère entre 928 et 944. Erigée sous le règne de Jayavarman IV au Xe siècle pour concurrencer Angkor, la ville est largement représentée par la culture et les monuments bouddhistes. 

Le site de Koh Ker est dominé par le Prasat Thom un temple montagne de 30 mètres de haut, s’élevant au-dessus de la plaine et les forêts alentours. 

Reportage : A. De Chalvron / S. Gialme

https://videos.francetv.fr/video/NI_147549@Culture

Pillée au cours des siècles par des bandits sans scrupules, Koh Ker a perdu une bonne partie de son patrimoine archéologique. Aujourd'hui de nombreuses grandes statues, sculptures et restes de colonnes de Koh Ker sont exposés au musée national de Phnom Penh.