Crimes et châtiments au Musée de la Préfecture de police de Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/07/2014 à 17H40
Armes du crime, pièces à convictions...un lieu passionnant pour les amateurs de polars.

Armes du crime, pièces à convictions...un lieu passionnant pour les amateurs de polars.

© France 2

C'est un endroit que ne renierait pas le Commissaire Maigret. A Paris, le musée de la Préfecture de police rassemble les éléments d'enquête de quelques unes des plus grandes affaires criminelles. Armes, relevés d'empreintes, anecdotes toutes authentiques... Quand la réalité dépasse la fiction, le musée offre au visiteur une plongée dans l'univers du crime.

Reportage : S.Bernuchon / A.Bouleis / G.Beaufils / A-C.Bequet

https://videos.francetv.fr/video/NI_149851@Culture

C'est au 3e étage du commissariat du Ve arrondissement de Paris qu'il se cache. Le Musée de la Préfecture de police est une caverne d'Ali Baba pour les amateurs de polar. Ici les plus grands faits divers de la capitale sont reconstitués, disséqués, preuves à l'appui. Du relevé d'empreintes, aux armes les plus variées en passant par un exemplaire de la tristement célèbre guillotine, c'est un voyage à travers le crime qui est proposé au visiteur.

Plus d'un siècle d'histoire

Créé en 1909 par le célèbre préfet Lépine, le Musée de la Préfecture expose 2000 pièces, manuscrits et illustrations. On y apprend notamment les différents noms d'oiseaux dont la population a affublé les policiers au fil des époques : du péjoratif "poulet" à la plus poétique "hirondelle", surnom donné en référence aux vélos qu'utilisaient les forces de l'ordre au début du XXe siècle. 

Le visiteur peut même s'essayer au port du képi réglementaire. De quoi se mettre un peu plus dans la peau d'un flic.

Musée de la Préfecture de police, 4 rue de la Montagne Sainte-Geneviève, 75005 Paris. Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 17h00 - Entrée libre.