Carnaval de Venise : sous le costume, la passion

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/02/2014 à 17H43
Depuis 37 ans Andrée Loris se consacre à la création de costumes pour le carnaval de Venise.

Depuis 37 ans Andrée Loris se consacre à la création de costumes pour le carnaval de Venise.

© France 3 / Culturebox

C'est l'un des carnavals les plus célèbres au monde : le carnaval de Venise débute ce week-end. Depuis 37 ans, dans les Bouches-du-Rhône, une passionnée confectionne des costumes qui font l'admiration des carnavaliers. Véritables oeuvres d'art, ils sont pour Andrée Loris un moyen de partager son amour pour la Sérénissime.

Reportage : A. Saladini / F. Di Cesare / F. Rogliano / M. Morand

https://videos.francetv.fr/video/NI_142157@Culture

Ce sont de bien étranges silhouettes qui peuplent la maison d'Andrée Loris sur l'étang de Berre. Depuis 1977, cette habitante des Bouches-du-Rhône se consacre à sa passion, le carnaval de Venise. En 37 ans, la retraitée a confectionné pas moins de 54 costumes. Créés par paire, une version homme et son pendant féminin, chaque pièce est unique, créée selon un thème choisi par sa créatrice. Printemps, Fruccia, Tournesol...Des kilomètres de tissus chatoyants, autant de rubans et une avalanche de paillettes et de plumes sont nécéssaires à la grande transformation. D'être ordinaire, la fée Andrée vous transforme en créature mystérieuse qui fera tourner les têtes lors des défilés quotidiens du carnaval.

Des costumes pour abolir les frontières sociales

La première référence au carnaval de Venise remonte au XIe siècle. A l'époque, les festivités sont une occasion pour la population de faire la fête juste avant le Carême, particulièrement strict à cette époque. Au fil du temps, l'évènement revêtira une importance plus sociale : le temps du Carnaval, pauvres et riches portant costumes, les différences de classe n'existent plus. Du traditionnel déguiement composé du tabarro (longue cape), de la bauta (masque) et du tricorne, aux vêtements splendides d'aujourd'hui, la tradition a perduré. Chaque année, des millions de touristes se pressent à Venise pour admirer le défilé des carnavaliers.