A Lyon, la basilique de Fourvière entre dans la lumière

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/03/2013 à 12H02
L'intérieur de la Basilique de Fourvière sublimé par un nouvel éclairage.

L'intérieur de la Basilique de Fourvière sublimé par un nouvel éclairage.

© Philippe Desmazes/AFP

Après 7 ans de travaux, la Basilique de Fourvière, si chère au coeur des Lyonnais, retrouve son lustre d'antan, et rouvre au public ce samedi. Encore plus belle même, puisque les mosaïques entièrement restaurées bénéficient désormais d'un éclairage spécialement conçu pour les mettre en valeur.


Reportage : S.Méallier,L.De Bretagne,A-S.Saboureau

https://videos.francetv.fr/video/NI_144405@Culture

Entre Notre Dame de Fourvière et les Lyonnais, c'est une histoire d'amour qui dure depuis près de 130 ans. Inaugurée à la fin du 19e siècle en remerciement à La Vierge pour avoir préservé Lyon de l'occupation prussienne, la basilique avait, au fil du temps, quelque peu perdu de son éclat. Des travaux s'imposaient notamment sur la toiture qui menaçait de tomber en ruine. En 2006, le chantier débute avec cette image que tout le monde garde en tête : celle de la statue dorée de Marie déposée puis réinstallée au sommet de l'édifice qui surplombe la Ville.

La générosité des Lyonnais

Comme en 1872 où une souscription publique avait permis l'édification de la Basilique, c'est aujourd'hui encore en partie grâce à la générosité des Lyonnais que Notre Dame de Fourvière a pu être rénovée. Les fidèles ont participé à hauteur de 3,5 millions d'euros soit presque la moitié du montant des travaux (8 millions). Une ferveur aujourd'hui récompensée avec cette métamorphose, notamment intérieure de l'édifice.
La voute, entièrement réalisée en mosaïques et qui a valu à Fourvière son surnom de "basilique d'or et de lumière", a été entièrement restaurée. Chacune des tesselles a été retirée, nettoyée puis recollée. Un travail de titan confié à une entreprise italienne qui a déjà fait ses preuves à Lourdes ou à Notre Dame de La Garde à Marseille.

Nouvel éclairage

Jusqu'ici, ces scènes bibliques en mosaïque n'étaient pas forcément mises en valeur en raison d'une luminosité limitée. Désormais, six lustres monumentaux en laiton pesant chacun 500kg, offrent au visteur un éclairage inédit de l'édifice. Un cheminement lumineux depuis la crypte jusqu'à l'autel principal dédié à la Vierge qui permet de redécouvrir des détails jusqu'alors restés dans l'ombre. Une "illumination" que les visiteurs peuvent découvrir depuis samedi 9 mars, date officielle de réouverture au public de la Basilique.