Un vent de modernité souffle sur "Les Contes d'Hoffmann" à l'Opéra de Toulon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/03/2015 à 18H03
Pour cette version des "Contes d'Hoffman", le jeune metteur en scène italien Nicolas Berloffa a laissé une grande place à la théâtralité. Une aubaine pour le ténor belge Marc Laho (debout) qui incarne Hoffmann

Pour cette version des "Contes d'Hoffman", le jeune metteur en scène italien Nicolas Berloffa a laissé une grande place à la théâtralité. Une aubaine pour le ténor belge Marc Laho (debout) qui incarne Hoffmann

© France 3 Culturebox

Considérée comme la dernière et la plus belle œuvre d’Offenbach, « Les Contes d’Hoffmann » est à l’affiche de l’Opéra de Toulon les 1er, 3 et 6 mars. Pour servir cet opéra fantastique en cinq actes, une distribution internationale : le metteur en scène est Italien, le chef d'orchestre franco-américain et le ténor dans le rôle d'Hoffmann belge.

Considéré comme le " petit Mozart des Champs-Elysées " pour ses opéras-bouffes légendaires, Offenbach a voulu rompre avec cette image en écrivant ces "Contes d’Hoffmann"  en 1851.

Pour ce faire, il s’inspira des récits fantastiques de l'écrivain romantique allemand  Ernst Theodor Amadeus Hoffmann : dans une taverne à vin à Nuremberg, le poète Hoffmann entame le récit des quatre amours de sa vie, toutes malheureuses. Le maléfique Lindorf hante chacune de ces histoires, sous quatre costumes diaboliques.

Pour sa mise en scène, l'italien Nicola Berloffa a fait le choix de laisser une large place au jeu.
Reportage : S. Accarias / P. Curt / E. Malet

https://videos.francetv.fr/video/NI_155739@Culture

L’œuvre a été créée de façon posthume à l’Opéra-Comique à Paris en février 1851. En effet, alors que les répétitions battent leur plein, Offenbach meurt le 5 octobre 1880. La partition chant-piano est achevée mais seul le prologue et le premier acte ont été orchestrés. C’est le compositeur français Ernest Giraud qui terminera cette orchestration comme il l’avait fait pour "Carmen" à la mort de Georges Bizet. 
"Les contes d'Hoffmann", opéra fantastique en cinq actes de Jacques Offenbach
Livret de Jules Barbier et Michel Carré
Mise en scène : Nicola Berloffa
Chef d'orchestre : Emmanuel Plasson
A l'Opéra de Toulon
dimanche 1er mars à 14 h 30 ; mardi 3 mars à 20h et vendredi 6 mars à 20h
Tarifs : de 9 à 72 €.
Rens. 04.94.93.03.76.
Rés. 04.94.92.70.78.