Trois Françaises grandes gagnantes du concours d'art lyrique "Voix Nouvelles"

Par @Culturebox
Publié le 11/02/2018 à 14H14
Hélène Carpentier, la lauréate du concours "Nouvelles voix"

Hélène Carpentier, la lauréate du concours "Nouvelles voix"

© France 3 / Culturebox

Des Françaises ont raflé samedi soir les trois premiers prix du concours "Voix Nouvelles", une sorte de "Star Ac" francophone pour l'art lyrique qui avait distingué il y a 20 ans la célèbre soprano Natalie Dessay.

Hélène Carpentier, une soprano de 22 ans originaire d'Amiens, a remporté le premier prix (10.000 euros) ainsi que le prix de la meilleure interprète du répertoire français, grâce notamment à une saisissante interprétation d'un air du Roméo et Juliette de Gounod.

Angélique Boudeville, soprano de 30 ans actuellement à l'Académie de l'Opéra de Paris, s'est vue décerner le deuxième prix, ainsi que le prix du public et le prix des Opéras suisses après avoir interprété des airs d'Ernani de Verdi et Louise de Charpentier.

Eva Zaïcik, mezzo-soprano de 30 ans, est la troisième lauréate à se distinguer parmi les 12 finalistes, sélectionnés sur plus de 600 jeunes chanteurs.

Une centaine de candidats originaires de toute la France

Le concours Voix Nouvelles avait été lancé en 1988 mais n'est est qu'à sa 4e édition, ayant repris en 2018 après plusieurs années d'interruption. Organisé par le Centre français de promotion lyrique (CFPL) et la Fondation Orange, il avait distingué outre Nathalie Dessay le baryton Stéphane Degout (1998) et la mezzo-soprano Karine Deshayes (2002).

Les centaines de candidats étaient originaires de toute la France, y compris l'outre-mer, de Madagascar, de Belgique, de Suisse et du Canada. Cinq hommes figuraient parmi les finalistes contre sept sopranos. La finale, avec l'Orchestre Colonne dirigé par Laurent Petitgirard, s'est produite à l'Opéra comique, et est à retrouver en intégralité sur le site de Culturebox

Le concert des lauréats au Théâtre des Champs Elysées aura lieu le 24 septembre. Le Centre français de promotion lyrique ne se borne pas à l'organisation du concours : il monte aussi régulièrement des opéras rares, ou des créations mondiales confiées à de jeunes compositeurs.