"Platée", le ballet bouffon de Rameau à l'Opéra du Rhin

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/06/2014 à 18H11
Ecrit par Rameau en 1745, "Platée" bouleversa les codes de l'opéra français de l'époque 

Ecrit par Rameau en 1745, "Platée" bouleversa les codes de l'opéra français de l'époque 

© Alain Kaiser

Pour célébrer le 250ème anniversaire de la mort de Rameau, l’Opéra du Rhin présente « Platée » du 13 au 21 juin à Strasbourg. Dans cette farce tragi-comique, le compositeur s’amuse à bouleverser les codes de l’opéra lyrique. De quoi régaler Marianne Clément à la mise en scène et Christophe Rousset à la direction musicale.

Reportage : R. Dinckel / V. Arnould / J. Rigaud / M. Fiorot

https://videos.francetv.fr/video/NI_148597@Culture

En 2010, « Platée » avait déjà été présentée jouée par l’Opéra du Rhin et le Ballet de l’Opéra National , rencontrant le succès auprès du public apparemment enthousiasmé par ce ballet atypique et plein de dérision. Cette œuvre fut commandée et écrite par Rameau en 1745 à l’occasion du mariage des  jeunes enfants de souverains. D’un côté Louis-Ferdinand (10 ans) qui est fiancé à l’infante Marie-Thérèse (13 ans). De l’autre sa sœur aînée, qui du haut de ses 12 ans est unie à l’infant Philippe d’Espagne.
Platée bis © Alain Kaiser
Quand « Platée » fut présentée à Versailles, son côté burlesque fit l’effet d’une révolution. Rameau osa transgresser les codes de l’opéra français qui à l’époque ne pratiquait pas le mélange des styles et encore moins l’humour. Le compositeur n’hésita pas à parodier certaines manies et poncifs de l’opéra traditionnel. Côté musique, il a malmené là aussi les règles, inventant des accords dissonants pour traduire le ridicule d’une Platée vaniteuse. « Ballet bouffon », c’est ainsi qu’il qualifiait lui-même cet opéra hors-norme.
 
Platée 3 © Alain Kaiser
« Platée » comédie lyrique en trois actes de Jean-Philippe Rameau, prologue livret d'Adrien-Joseph Le Valois d'Orville, mise en scène Marianne Clément, direction musicale, Christophe Rousset, à l’Opéra du Rhin à Strasbourg du 13 au 21 juin à 20h, sauf dimanche à 17h