Opéra Bastille: une "Fille du régiment" tambour battant

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/10/2012 à 16H23
Alessandro Corbelli (Sulpice), Juan Diego Florez (Tonio) et Natalie Dessay (Marie)

Alessandro Corbelli (Sulpice), Juan Diego Florez (Tonio) et Natalie Dessay (Marie)

© Opéra national de Paris/Agathe Poupeney

Avec "La Fille du régiment", Donizetti a composé une de ses plus belles partitions, tendrement lyrique, gaie et romantique. La mise en scène pétillante de Laurent Pelly, la distribution prestigieuse (Natalie Dessay, Felicity Lott, Juan Diego Florez), lui rendent un bel hommage et nous font passer une excellente soirée.

L'oeuvre : Marie est la mascotte du régiment, qui l'a recueillie lorsqu'elle était enfant et l'a élevée comme sa fille. Mais alors que la guerre les a menés au Tyrol, la jeune fille s'éprend d'un partisan. Elle s'était pourtant engagé à épouser l'un des soldats de la garnison. L'affaire se complique encore lorsque le régiment croise la route de la marquise de Berkenfield, dont  Marie serait la fille illégitime...

Natalie Dessay fait le pitre et émeut, un rôle sur mesure
Avec ses allures de garçon manqué, dans sa chemise militaire, Natalie Dessay repasse les uniformes, épluches les patates, avec un entrain impayable. Endiablée et tendre la soprano retrouve avec un bonheur évident "La Fille du régiment", un rôle sur mesure pour sa voix actuelle et ses talents de comédienne. Elle fait le pitre ou émeut. Dans l'air "Il faut partir !" (Donizetti a composé "La Fille du régiment "directement en français), elle met le public dans sa poche.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133705@Culture

 

Juan Diego Florez enflamme la salle de l'Opéra Bastille
Moins déluré mais délicieusement transi, Juan Diego Florez enflamme la salle de l'Opéra Bastille avec le fameux air du ténor "Ah ! mes amis, quel jour de fête !" et ses 9 contre-ut en cascade. Il a le timbre idéal pour cette oeuvre, mais en même temps les aiguës magnifiques qui régalent les amateurs.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133709@Culture

 

Il faut citer également la marquise désopilante de Doris Lamprecht, la duchesse luxieuse de Felicity Lott. A la Tête du régiment, le généreux et haut en couleur Alessandro Corbelli.

Une comédie cocardière menée tambour battant
Cette production créée en 2007 à londres et présentée aujourd'hui à l'Opéra de Paris, doit aussi son succès à Laurent Pelly, qui signe une mise en scène inventive, drôle, menée tambour battant, sa marque de fabrique.

Dans l'opéra archi bondé, on savoure cette comédie cocardière à la gloire de la Fance qui distille une bonne humeur communicative. Un spectacle idéal pour découvrir l'opéra.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133707@Culture

 

"La Fille du régiment de Gaetano Donizetti.
Avec Natalie Dessay, Doris Lamprecht, Felicity Lott, Juan Diego Florez,  Alessandro Corbelli 
Mise en scène de laurent Pelly, Orchestre et Choeur de l'Opéra national de Paris (direction : Marco Armiliato).
Opéra Bastille. Paris XIIe jusqu'au 11 novembre. Réservation : 0890 89 90 90

Avec Natalie Dessay et Juan Diego Florez en octobre. Avec Désirée Rancatore et Celso Albelo en novembre.