Nemanja Radulovic et Julie Fuchs récompensés aux Victoires classiques 2014

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/02/2014 à 00H47
Nemanja Radulovic le 15 janvier 2013 à Belgrade, en Serbie

Nemanja Radulovic le 15 janvier 2013 à Belgrade, en Serbie

© Dragan Stankovic / Sipa

Le violoniste Nemanja Radulovic et la soprano Julie Fuchs ont remporté lundi soir les Victoires de la musique classique dans les catégories "soliste instrumental" et "artiste lyrique". La cérémonie, qui avait lieu à Aix-en-Provence, a aussi vu le jazzman Richard Galliano s'octroyer le trophée du meilleur compositeur, tandis qu'un hommage a été rendu à Henri Dutilleux, disparu le 22 mai 2013.

Deux surprises
La soprano avignonnaise Julie Fuchs, déjà sacrée "Révélation lyrique" en 2012, conjugue une voix agile et un tempérament généreux sur scène. Elle s'impose devant sa consoeur colorature (la tessiture la plus aigüe) Sabine Devielhe, qui a fait un début d'année magnifique dans "Lakmé" à l'Opéra Comique. La Normande de 28 ans, qui sera la Reine de la nuit de la prochaine "Flûte enchantée" de Mozart en mars à l'Opéra de Paris, partait pourtant favorite.

Mais ce n'est pas la seule surprise de ces "Victoires", puisque dans la catégorie soliste instrumental, Nemanja Radulovic, violoniste d'origine Serbe au style flamboyant, a emporté la "Victoire", devant le pianiste Adam Laloum, également favori.

https://videos.francetv.fr/video/NI_141959@Culture

Le renouveau de l'alto se confirme
Plus attendue, la distinction du jeune altiste Adrien La Marca dans la catégorie "Révélation, soliste instrumental", apporte une nouvelle preuve du renouveau de l'alto -aux sonorités graves proches du violoncelle- dans la foulée de ses prédécesseurs Antoine Tamestit et Lise Berthaud. Il a brillamment interprété lundi soir un extrait de "Roméo et Juliette" de Prokofiev avec son grand frère Christian-Pierre La Marca au violoncelle et David Kadouch au piano.

La "Révélation lyrique" revient au jeune ténor Stanislas de Barbeyrac, qu'on a entendu récemment dans "Alceste" à l'Opéra de Paris. Il sera prochainement "Arturo" dans "Lucia de Lamermoor" à Marseille.

Un jazzman dans le palmarès
L'accordéoniste franco-italien Richard Galliano, grand interprète d'Astor Piazzolla mais également compositeur et jazzman, a reçu le prix de composition pour "Fables of Tuba". Il s'impose devant un autre jazzman émérite en lice, le pianiste Baptiste Trotignon, et le compositeur contemporain Guillaume Connesson.

Hommage attendu à Dutilleux
Disparu en mai 2013, Henri Dutilleux a reçu la récompense posthume de l'enregistrement de l'année, par le biais de "Correspondances", enregistré sous la direction du Finlandais Esa-Pekka Salonen à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

Les téléspectateurs de France 3 ont été gâtés lundi soir avec une belle affiche dans laquelle figurait un invité de marque, le pianiste turc Fazil Say (bête noire des autorités de son pays pour ses prises de position laïques), aux côtés, entre autres de la soprano Karine Deshayes et du contre-ténor Franco Fagioli.
> Les Victoires classiques, retransmises lundi soir sur France 3, France Musique, France Inter et bien sûr Culturebox, sont disponibles une semaine sur ce lien jusqu'au 11 février.

Le palmarès
SOLISTE INSTRUMENTAL : Nemanja Radulovic (violon)
ARTISTE LYRIQUE : Julie Fuchs, soprano
COMPOSITEUR : Richard Galliano pour "Fables of Tuba"

ENREGISTREMENT : Henri Dutilleux (Correspondances) avec Barbara Hannigan et l'Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Esa-Pekka Salonen (Deutsche Grammophon)
  
REVELATION ARTISTE LYRIQUE : Stanislas de Barbeyrac, ténor
REVELATION SOLISTE INSTRUMENTAL : Adrien La Marca (alto)