Mort de l'immense soprano espagnole Montserrat Caballé à 85 ans

Mis à jour le 07/10/2018 à 11H26, publié le 06/10/2018 à 09H30
Montserrat Caballé en 1990

Montserrat Caballé en 1990

© David Redfern/Getty Images

Elle était sans doute l'une des chanteuses lyriques les plus célèbres dans le monde : la soprano espagnole Montserrat Caballé est décédée samedi 6 octobre à 85 ans à Barcelone.

Montserrat Caballé, une des plus grandes voix lyriques du XXe siècle vient de s'éteindre. La grande soprano, selon les informations fournies par l'hôpital de Barcelone Sant Paul, où elle avait été admise depuis la mi-septembre, est morte la nuit du 5 au 6 octobre. La veillée funéraire de la chanteuse aura lieu dimanche dans le quartier de Les Corts et les funérailles lundi à midi, ont indiqué de leur côté les services funéraires de la métropole catalane.

Reportage : N. Hayter / A. d'Abrigeon

Hommages

Evoquant une "triste nouvelle", le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a salué sur Twitter une "grande ambassadrice de notre pays, une soprano reconnue internationalement". "Montserrat Caballé, sa voix et sa douceur resteront toujours avec nous", a-t-il ajouté.

Le monde de l'opéra était en deuil: le ténor José Carreras, 71 ans, très proche de la cantatrice, s'est dit "très triste" de la mort de cette "artiste unique". "Je n'ai jamais entendu aucune soprano chanter comme Caballé", a-t-il dit sur Catalunya Radio, soulignant "la qualité de sa voix et sa technique" qui lui permettaient une richesse de registres "unique". 

Autre ténor à avoir partagé la scène avec la diva, Placido Domingo a aussi fait part de sa "très grande tristesse", rendant hommage dans El Pais à une "grande chanteuse espagnole, catalane, dotée de grandes qualités humaines". La soprano sud-africaine Pretty Yende pleurait la disparition d'"une légende, une âme merveilleuse".
Née le 12 avril 1933 dans une famille humble de Barcelone, María de Montserrat Bibiana Concepcion Caballé i Folch était devenue dans les années 1970 une soprano de renommée mondiale. 

Du belcanto au duo avec Freddie Mercury

Montserrat Caballé a fait des merveilles sur un répertoire extrêmement vaste, couvrant aussi bien le "belcanto" de Mozart, Rossini, Bellini et Donizetti (son terrain de prédilection), que Verdi, ou même Wagner jusqu'au "vérisme" de la fin du XIXe siècle. Surnommée "la superba" (alors que la Callas était "la divina"), Montserrat Caballé possédait une technique irréprochable, une grande longueur de souffle, une qualité de nuances dans le phrasé (du "forte" au "pianissimo" qui devient sa signature) et une qualité rare d'interprétation.
Grande interprète de la chanson populaire traditionnelle espagnole, elle avait même fait en1988 une incursion dans la musique pop en enregistrant avec Freddie Mercury l'album "Barcelona" dont le titre phare est devenu l'hymne des JO de Barcelone, en 1992.

Plus de 55 ans de carrière

Même si sa carrière avait été quelque peu ternie, dans ses dernières années, par sa condamnation en 2015 pour évasion fiscale, Montserrat Caballé est restée l'une des grandes "divas" par ses qualités artistiques et la longévité de son parcours. Jusqu'au début des années 2010, malgré ses problèmes de santé (elle avait subi un accident vasculaire cérébral pendant un séjour en Russie en 2012), elle n'a jamais abandonné la scène : en 2012, elle avait célébré les 50 ans de sa collaboration avec le Liceu, l'opéra de Barcelone, où elle avait chanté pour la première fois en 1962 dans "Arabella" de Richard Strauss. 

Ses débuts, après le conservatoire du Liceu de Barcelone, avaient eu lieu six ans plus tôt, à l'Opéra de Bâle en 1956 dans le rôle de Mimi, dans "La Bohème" de Giacomo Puccini. En 1960 et 1961, elle était engagée par l'Opéra de Brême. Mais son premier grand succès international survient en 1965, quand elle remplace Marilyn Horne, enceinte, pour une Lucrezia Borgia en version de concert au Carnegie Hall de New York, où elle fait sensation. Le véritable triomphe a lieu en 1972 à La Scala de Milan, dans "Norma" de Bellini, rôle qu'elle enregistre la même année avec le jeune Placido Domingo.

La chanteuse a eu une fille le 15 novembre 1972, Montserrat Martí, surnommée Montsita, avec le ténor espagnol Bernabé Martí, épousé en 1964. Elle avait parfois chanté avec sa fille, également soprano.