Le chanteur iranien Leonardo Tajabadi menacé de mort pour son hymne à la paix

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/07/2016 à 14H28
Leonardo Tajabadi au studio d'enregistrement à Strasbourg

Leonardo Tajabadi au studio d'enregistrement à Strasbourg

© France 3 / capture d'écran

Menacé de mort et condamné à l'exil à Strasbourg parce qu'il défend les droits des femmes et qu'il prône des valeurs comme la paix ou la tolérance, le baryton Leonardo Tajabadi enregistre avec Farzaneh Kohen, chanteuse israélienne, le clip d'une chanson en hommage à un chanteur iranien assassiné.

Léonardo Bahram Tajabadi, chanteur lyrique d'envergure internationale a sillonné le monde pour différentes collaborations avec les plus grands maîtres internationaux. Le baryton iranien évolue dans le monde de l'opéra depuis 2005 où il se révèle dans de prestigieuses productions à Berlin, Florence, Bruxelles : "Le Mariage de Figaro", "Madame Butterfly", "La Traviata" ou encore "La Bohême".

Fervent défenseur des droits des femmes et fortement engagé pour la paix et la tolérance,  Léonardo Tajabadi a choisi de rendre hommage à Fereydoun Farrokhzad, un artiste qui fut assassiné pour ce qu'il était (homosexuel) et pour ce qu'il revendiquait comme opposant politique. Mieux encore, il partage cet hommage avec une chanteuse  israélienne : un symbole et un message fort, quand on connaît les relations entre leurs pays respectifs.

Equipe S. Pfeiffer-Schiffer / D. Meneu / C. Biehler / P. Bailleul

https://videos.francetv.fr/video/NI_753345@Culture


Actuellement, le baryton iranien peaufine les enregistrements du clip de la chanson "In memory of Fereydoun Farrokhzad", poète et chanteur homosexuel et figure de l’opposition iranienne, assassiné en 1992 à Bonn en Allemagne. La seconde moitié du clip, interprétée en hébreu par Farzaneh Kohen, chanteuse israélienne, a elle, déjà été filmée à Tel Aviv. 

On a décidé de chanter cette chanson pour la mémoire de Mr Farrokhzad et aussi pour l'amitié des peuples israéliens et iraniens"

Leonardo (Bahram) Tajabadi
Chanteur lyrique iranien

Des menaces de mort

Cet hymne et  cette amitié là, certains n'en veulent vraiment pas. Alors que la version audio tourne déjà dans les médias israéliens, Léonardo Bahram Tajabadi semble s'être attiré les foudres de certains. Depuis Octobre dernier, il reçoit des courriers de menaces de mort, en quantité ; le dernier ayant été posté d'Allemagne. Selon la police, il proviendrait peut-être des services secrets iraniens.  


Aujourd'hui, le chanteur lyrique, contraint de demander l'asile politique ne peut plus sillonner l'Europe pour donner ses concerts, ni même travailler ; une situation difficile que son nouveau statut lui impose. Mais Léonardo Bahram Tajabadi ne regrette rien pour autant ; droit dans ses bottes il affirme :

l'essentiel pour moi, c'est la paix, l'humanité, l'amitié, le droit des femmes, le droit des êtres-humains. ça c'est mon principe"