"La flûte enchantée" version post-apocalyptique de David Lescot

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Publié le 07/11/2017 à 18H25
"La flûte enchantée" mise en scène par David Lescot

"La flûte enchantée" mise en scène par David Lescot

© France 3 / Culturebox

"La flûte enchantée" est à l'affiche de l'opéra de Limoges. David Lescot a choisi de transposer le célèbre opéra de Mozart à l'époque actuelle. La distribution est internationale, avec l'Australienne Siobhán Stagg (Pamina), le ténor finlandais Tuomas Katajala dans le rôle de Tamino. C'est la soprano belge Jodie Devos qui se frotte aux vocalises de la reine de la nuit. A voir jusqu'au 11 novembre.

"La flûte enchantée" de Mozart fait partie des opéras les plus joués au monde. A Limoges, le metteur en scène David Lescot a choisi délibérément de l'inscrire dans le monde actuel, dans une société de surconsommation : "C'est une oeuvre qui parle du monde, qui parle de comment refaire le monde... comment aller vers le progrès, comment se débarasser des choses qui nous empêchent de vivre. Comment se réformer individuellement et collectivement". Autant de questions qui résonnent très très fort aujourd'hui explique le metteur en scène. Le décor nous transporte dans un monde post-apocalyptique suite à une catastrophe climatique Les protagonistes portent cuir rouge et dreadlocks peroxydés.

Reportage France 3 Limousin : F. Lemaire / N. Djailani / A. Dos Santos

Un air a largement contribué à la popularité de "La flûte enchantée" c'est celui de la Reine de la nuit. Un exercise vocal de haute voltige et un défi pour la soprano belge Jodie Devos : "De part sa difficulté technique et son engagement scénique, il ne faut pas le chanter en tant que technicienne mais vraiment investir le personnage. Donc mettre tout ça bout à bout et en faire quelque chose d'effrayant, de convaincant, d'émouvant... oui c'est un challenge".