L'Orchestra di Piazza Vittorio prépare une "Carmen" très gipsy pour les Nuits de Fourvière

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/06/2013 à 11H34
Cristina Zavalloni (Carmen) et Sanjay Khan (Don José), en pleine répétition de "Carmen"

Cristina Zavalloni (Carmen) et Sanjay Khan (Don José), en pleine répétition de "Carmen"

© France 3 Culturebox

C’est une Carmen très originale qui va se produire aux Nuits de Fourvière à Lyon du 23 au 26 juin. Les italiens de l'Orchestra di Piazza Vittorio et l'Opéra Théâtre de Saint-Etienne revisitent les airs cultes de Bizet pour leur donner une saveur plus orientale aux sonorités très métissées. Avant-goût du spectacle avec les répétitions à Saint-Etienne.

Reportage : Sylvie Adam, Laure Crozat, Mathias Rifkiss, Francis Bernès 

https://videos.francetv.fr/video/NI_135979@Culture

En 2009, Marco Tronco, le directeur artistique de l’Orchestra di Piazza Vittorio, avait déjà émerveillé les spectateurs des Nuits de Fourvière avec une version décalée et cosmopolite de « La Flûte enchantée » de Mozart. Avec « Carmen » de Bizet, il s’attaque donc à un autre « monument » du répertoire lyrique. Pour parler d’amour bien sûr mais aussi, explique Mario Tronco, « de la générosité des femmes et de l’égoïsme des hommes. Carmen est une tragédie contemporaine : tous les jours, des femmes meurent sous les coups d’hommes jaloux ».

Un orchestre multi-ethnique pour combattre l'intolérance  

Le compositeur italien a toujours été révolté par l’injustice, quelle qu’elle soit. C’est en effet pour lutter contre l’intolérance qui montait dans son quartier (l’Esquilino à Rome) et dans toute la ville, qu’il décida en 2002 de rassembler des musiciens du monde entier au sein d’un même orchestre. Avec un même but : sauver un vieux cinéma, l’Apollo, qu’un entrepreneur voulait transformer en salle de bingo. Le cinéma était installé sur une place, la Piazza Vittorio…qui donna tout naturellement son nom à l’orchestre. Agostino Ferrente, un documentariste, romain lui aussi, décida de suivre cette aventure en la filmant (son documentaire a été diffusé en 2008 sur Arte). Depuis, l'Orchestra di Piazza Vittorio est devenu une formation reconnue au niveau international. Avec sa trentaine de musiciens de quinze nationalités différentes, il a déjà enregistré plusieurs albums. Et surtout, L’Appolo n’est pas devenu une salle de bingo mais un lieu de concert. 
Orchestra di Piazza Vittorio vidéo
« Carmen » de Georges Bizet par l'Orchestra di Piazza Vittorio en collaboration avec l'Opéra Théâtre de Saint-Etienne -  du 23 au 26 juin à 22 h, au Grand Théâtre à Lyon - Tarifs : de 27 à 32 euros 

.