"Eugène Onéguine" : l'opéra dramatique de Tchaïkovski clôt la saison de Strasbourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/06/2018 à 12H32, publié le 19/06/2018 à 11H49
"Eugène Onéguine" sur la scène de l'Opéra National de Strasbourg

"Eugène Onéguine" sur la scène de l'Opéra National de Strasbourg

© France 3/ Culturebox

Jusqu’au 26 juin, l’Opéra National du Rhin à Strasbourg présente "Eugène Onéguine" de Tchaïkovski, d'après Pouchkine. L'histoire de ce dandy russe désoeuvré et jaloux, qui s'engage dans un duel fatal contre son meilleur ami et qui ne rattrapera jamais l'amour de sa vie, Tatiana. Le metteur en scène Frederic Wake-Walker a choisi de situer l'action dans une bibliothèque abandonnée.

Qui n’a pas connu un premier amour mal compris, ou contrarié et n'en a pas subi le chagrin ? Qui ne s’est pas querellé avec un ami ? Ces péripéties constituent l'histoire d'Eugène Onéguine, d'après Pouchkine, personnage principal de l'opéra de Tchaïkovski présenté à Strasbourg jusqu’au 26 juin. 

Reportage de M.Coulon, O.Stephan, S.Sturtzer

https://videos.francetv.fr/video/NI_1253397@Culture

Eugène Onéguine est un des opéras les plus joués au monde. L’œuvre a pour protagoniste un dandy russe oisif, désargenté et égoïste, dont le destin est gâché par une série de mauvais choix. Après une querelle, le jeune Eugène s’engage dans un duel avec son ami Lenski qui coûtera la vie à ce dernier. Onéguine laisse aussi s’échapper l’amour de sa vie, Tatiana, qu'il retrouve bien des années après l'avoir rejetée. Si l'histoire touche autant, c'est qu'elle parle d’émotions et de situations que chacun peut connaître : premier amour, déceptions, occasions manquées.

La plupart des choses qui arrivent au personnage peuvent également nous arriver.

Bogdan Baciu, interprète d’Eugène Onéguine.
Eugène Onéguine à l'Opéra National de Strasbourg

Eugène Onéguine à l'Opéra National de Strasbourg

© France 3/ Culturebox

Moderne et ancien

L’opéra se déroule dans un décor original, une bibliothèque abandonnée. Le metteur en scène britannique Frederic Wake-Walker a souhaité se démarquer des adaptations précédentes en alliant moderne et ancien : "Je n’essaie pas de faire des choses trop traditionnelles, ni trop modernes ou fantaisistes" explique-t-il.  L’atmosphère nostalgique de la bibliothèque vide est selon lui le bon endroit pour traduire le monde à la fois littéraire et romantique d’Eugène Onéguine.

La puissance scénique et musicale de l’œuvre fait vibrer l’Opéra National du Rhin pour cette fin de saison. Marko Letonja, le directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg explique ce choix par l'attirance forte de cet opéra qui allie musique de chambre et plongée dans l’intime.

Distribution

Direction musicale - Marko Letonja
Mise en scène - Frederic Wake-Walker
Décors et costumes - Jamie Vartan
Lumières - Fabiana Piccioli

Bogdan Baciu - Eugène Onéguine 
Ekaterina Morozova - Tatiana
Marina Viotti - Olga
Liparit Avetisyan - Lenski 
Mikhail Kazakov - Prince Grémine
Doris Lamprecht - Madame Larina
Margarita Nekrasova - Filipievna, la nourrice
Gilles Ragon - Monsieur Triquet 
Dionysos Idis - Zaretski 
Chœurs de l’Opéra national du Rhin
Orchestre philharmonique de Strasbourg

Opéra en rusee, surtitré en français et allemand.