Doña Francisquita est l’un des chefs-d’oeuvre de l’opérette espagnole, la zarzuela

Véritable vaudeville lyrique dans une mise en scène d'Emilio Sagi, un des plus grands spécialistes du genre

Le Théâtre du Capitole de Toulouse rend hommage à l’Espagne toute proche 
Doña Francisquita est une comédie lyrique en trois actes créée le 17 octobre 1923 au Théâtre Apolo de Madrid. Au début des années 20, le succès de Doña Francisquita redonna vie au genre de la zarzuela dans toute l’Espagne. Compositeur élégant, écrivain cultivé, catalan vivant à Madrid, Amadeo Vives trouva son inspiration chez Lope de Vega, rendant ainsi hommage au théâtre du Siècle d’or espagnol. Voici les rues de Madrid, les églises et les théâtres, une marchande d’eau, un toréador et un soldat. Il flotte des parfums d’orange et de rose et l’on chante des romances et des boléros, le printemps et l’amour. Vives y fait une peinture de moeurs piquante, où hommes et femmes se retrouvent à parité dans la rouerie et la manipulation par les sentiments.

Coproduction du Théâtre du Capitole avec le Teatro de la Zarzuela de Madrid et le Teatro Colón de Buenos Aires.

Distribution

  • Date 28 décembre 2014
  • Durée 2h 17min
  • Production CLC Productions – Théâtre du Capitole de Toulouse
  • Réalisation Franck Chaudemanche
  • Auteur Federico Romero et Guillermo Fernandez-Shaw
  • Compositeur Amadeo Vives
  • Metteur en scène Emilio Sagi
  • Chorégraphe Goyo Montero
  • Chef d'orchestre Josep Caballé Domenech
  • Orchestre Orchestre national du Capitole de Toulouse
  • Costumes Franca Squarciapino
  • Lumière Eduardo Bravo
  • Décors Ezio Frigerio
  • Choeur Chœur du Capitole
  • Chef des chœurs Alfonso Caiani
  • Solistes Elisandra Melián, Doña Francisquita / Clara Mouriz Aurora, la Beltrana / Joel Prieto, Fernando Soler / Jesús Álvarez, Cardona / Pilar Vázquez, Doña Francisca / Leonardo Estévez, Don Matías / César San Martín, Lorenzo Pérez /