"Cavalleria Rusticana" et "Pagliacci" : violence et jalousie à l'opéra de Toulon

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/10/2016 à 16H25
Anna Kasyan dans "Pagliacci" à Toulon

Anna Kasyan dans "Pagliacci" à Toulon

© France 3 / Culturebox

L'Opéra de Toulon offre cette semaine une affiche singulière. Elle est composée de deux courts opéras, "Cavalleria Rusticana" et "Pagliacci" composés à la fin du 19e siècle par Pietro Mascagni et par Ruggiero Leoncavallo. Ils ont pour cadre un monde rural en proie au déchaînement des passions et à la jalousie. La soprano Ana Kasyan joue dans les deux opéras dirigés par Giuliano Carella.

"Cavalleria Rusticana" et "Pagliacci" n'avaient pas été joués à Toulon depuis dix sept ans. Ce sont deux opéras courts (un acte pour le premier, deux pour le second) mais ils ont fait la gloire de leurs auteurs, Pietro Mascagni et Ruggiero Leoncavallo, à la fin du 19e siècle. Ils sont considérés comme deux pièces emblématiques du mouvement vériste qui se développait à l'époque en Italie où "règnait" Puccini. Un mouvement qui s'attachait à transposer, dans l'opéra comme dans la peinture, le naturalisme français porté par Zola, Maupassant, les frères Goncourt ou Balzac.

Les opéras de Pietro Mascagni et de Ruggiero Leoncavallo ont pour décor un monde rural fruste régit par un code d'honneur méditerranéen qui ne peut que conduire à la tragédie et où la religion est omniprésente et oppressante.

Reportage : France 3 Var / E. Felix / J. Lovett / M. Eric

https://videos.francetv.fr/video/NI_819049@Culture


"Cavalleria Rusticana" se déroule dans un village sicilien, "Pagliacci" dans un village de Calabre. Au coeur de l'intrigue, deux femmes : Lola dans le premier et Nedda dans le second.

A Toulon c'est la soprano Anna Kasyan qui endosse les rôles de ces femmes qui trompent leur mari. "Lola c'est une bourgeoise alors que Nedda est une femme qui gagne sa vie en faisant du théâtre de rue". Elle tombe sous le charme du jeune Silvio. L'histoire d'amour va virer au drame quand le mari de Nedda découvre l'infidèliité de son épouse. Il va jusqu'à la poignarder.

"On est dans l'exemple le plus parfait du lyrisme, analyse Claude Henri Bonnet le directeur général et artistique de l'Opéra de Toulon. Ce sont deux pièces très émouvantes car se sont des drames humains qui malheureusement existent encore aujourd'hui. Tout le monde peut s'y reconnaître". 

La brièveté des deux oeuvres et les points communs de leur dramaturgie font que "Cavalleria Rusticana" et "Pagliacci" sont presque toujours jouées ensemble.

Direction musicale Giuliano Carella
Mise en scène Paul-Emile Fourny
Décors Benito Leonori
Costumes Giovanna Fiorentini 
Lumières Patrick Méeüs
 
CAVALLERIA RUSTICANA
Santuzza Deniz Yetim
Mamma Lucia Marie-Ange Todorovitch
Lola Anna Kasyan
Turridu Lorenzo Decaro
Tonio/Alfio Carlos Almaguer
 
PAGLIACCI
Nedda (Colombina) Anna Kasyan
Canio (Pagliaccio)Badri Maysuradze
Tonio (Taddeo) Carlos Almaguer
Silvio Charles Rice
Beppe (Arlecchino) Giuseppe Tommaso