Béatrice Uria Monzon terrifiante Lady Macbeth au Capitole de Toulouse

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/05/2018 à 15H42, publié le 18/05/2018 à 15H37
Béatrice Uria Monzon sur la scène du Capitole 

Béatrice Uria Monzon sur la scène du Capitole 

© France 3/ Culturebox

L’opéra Macbeth de Verdi est joué du 18 au 29 mai 2018, au Théâtre du Capitole, à Toulouse. Dans le rôle de Lady Macbeth, Béatrice Uria Monzon incarne une reine terrifiante qui pousse son mari à commettre l’irréparable.

Soif de pouvoir, trahisons, meutres sanglants, pour son dixième ouvrage Verdi a mis magistralement en musique le drame shakespearien. Lady Macbeth y incite son mari au meurtre et au régicide. Un engrenage infernal se met en place conduisant les époux sanguinaires à la folie. Au théâtre du Capitole, Lady Macbeth est incarnée avec force par Béatrice Uria Monzon qui déploie son jeu théâtral et son charisme. 

Reportage de C.Sardain, J.Pigneux, K.Glock, P.Barguisseau pour France 3 Midi-Pyrénées

https://videos.francetv.fr/video/NI_1237147@Culture

A 55 ans, Béatrice Uria Monzon ouvre une nouvelle page de sa carrière. Elle qui a si souvent interprété le rôle titre de Carmen à l'opéra Bastille et sur les scènes du monde entier, a découvert l’opéra en terminale grâce à son professeur de philosophie. Les élèves et leurs profs chantaient ensemble pour un concert devant 1000 personnes, la cantatrice se souvient: 

ça a été une découverte pour beaucoup d’entre nous. Il a donné le goût de l'opéra à nombre de ses élèves.

Béatrice Uria Monzon
Christophe Ghristi, directeur du Théâtre du Capitole remarque un changement dans la voix de la chanteuse lyrique, qui est passée de mezzo à soprano : "elle a évolué, elle a changé de tessiture". Il souligne aussi le magnétisme qu'elle dégage, autant par sa voix que par son jeu.

Béatrice Uria Monzon n’était pas revenue au Capitole depuis 2007 : "j’ai chanté Béatrice et Bénédict, j’ai chanté ma première Eboli ici, j’ai chanté Carmen à deux reprises, j’ai fait Werther". Ces rôles l’ont marquée et jalonnent son parcours artistique. Et pour Béatrice Uria Monzon, le rôle de Lady Macbeth est "la cerise sur le gâteau".