Bal à la cour impériale : le concert du Nouvel An à l'Acropolis de Nice

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/01/2010 à 09H59
Bal à la cour impériale : le concert du Nouvel An à l'Acropolis de Nice

Bal à la cour impériale : le concert du Nouvel An à l'Acropolis de Nice

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_98387@Culture

Les Niçois ont pu débuter l'année sur des grands airs de musique classique grâce à ce concert du Nouvel An organisé à l'Acropolis, gratuitement. 2500 personnes sont venues écouter Strauss, Tchaikovsky, Offenbach ou encore Gounod, et se plonger dans l'ambiance des bals à la cour impériale, grâce à l'orchestre philharmonique de Nice.

Le plus célèbre des concerts du Nouvel An est bien sûr celui de Vienne. Une tradition qui remonte à 1939 et qui rend hommage aux oeuvres de Strauss. Aujourd'hui il est retransmis dans plus de 70 pays à travers le monde. Cette année, c'est le français Georges Prêtre qui a dirigé le philharmonique de Vienne, pour la deuxième fois. Un honneur réservé à peu d'élus, quatorze chefs d'orchestre seulement peuvent se targuer de faire partie du club très fermé du Neujahrskonzert, George Prêtre étant, pour l'instant, l'unique Français. Mais pour écouter "le Beau Danube Bleu" à Vienne, encore faut-il obtenir l'un des précieux tickets : ils se sont arrachés à plus de 900 euros l'unité. La liste d'attente est tellement longue, que l'orchestre philharmonique de Vienne organise désormais un tirage au sort pour que chacun ait sa chance. Les inscriptions sont déjà ouvertes pour 2011. C'est l'autrichien Franz Welser-Möst qui sera à la baguette l'an prochain.

Retrouvez le traditionnel concert du nouvel à Vienne, sur culturebox.
A lire également, un dossier consacré au concert du nouvel an 2010, dirigé par Georges Prètre, sur le site de France 3.