Bach aux Nuits de la Citadelle de Sisteron

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/08/2009 à 11H24
Bach aux Nuits de la Citadelle de Sisteron

Bach aux Nuits de la Citadelle de Sisteron

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_479049@Culture

Les Nuits de de la citadelle de Sisteron ont enchanté les habitants des Alpes-de-Haute Provence, un été encore. Musique, danse, et théâtre ont été proposés au public dans un cadre chargé de nature et d'histoire, le théâtre de verdure de la ville. L'avant-dernier spectacle proposé dans cette édition 2009 fut une interprétation de la messe en si mineur de Bach, dans la cathédrale de la ville.

C'est un des plus anciens festivals de France. Il affiche 54 ans au compteur, et puise sa source plus en arrière encore. Rembobinons le fil jusqu'en 1928. Cette année là, Marcel Provence, poète, choisit  d'organiser sa troisième saison d'art alpin dans la cité, après s'être posé à Digne et Monestiers. Pour accueillir l'évènement, un théâtre de verdure est créé, sur un des flancs de la citadelle. On y joue un jour le Cid avec la Comédie Française. C'est l'acte de naissance du festival. Pendant 12 ans, deux spectacles par an sont donnés ici, avec les plus grands comédiens français. Des oeuvres lyriques sont programmées. 1939, la guerre, le théâtre ferme, la ville subit de nombreux dommages. Il faut attendre 1956 pour que l'activité culturelle reprenne. Une opérette, puis une pièce de théâtre sont programmées dans l'ancien théâtre de verdure. Il renaît. Depuis, les plus grands artistes se sont produits ici un  soir, de Jean Marais, à Michel Bouquet, en passant par Patrick Dupont, Marie Claude Pietragalla, ou Barbara Hendricks, pour ne citer que quelques noms parmi d'autres non moins célèbres.