Un violon sur le sable : tenant du titre, Jean-François Zygel a perdu son match d'improvisation face à Gabriela Montero

Publié le 24/07/2018 à 18H03
Jean-François Zygel au festival de Ramatuelle, juillet 2016

Jean-François Zygel au festival de Ramatuelle, juillet 2016

© CBRUNEAU/FESTIVALRAMATUELLE/SIPA

C'est depuis quelque années l'un des rendez-vous incontournables du festival de musique classique "Un violon sur le sable". Jean-François Zygel provoque en duel d'improvisation un autre pianiste sur un court de tennis transformé en scène. Le tenant du titre s'est fait cette année surprendre par la talentueuse vénézuélienne Gabriela Montero, qui se produit ce 24 juillet sur la plage de Royan.

L'année dernière, il avait battu en duel André Manoukian. Un rendez-vous festif et populaire animé par l'un des vulgarisateurs de musique classique préféré des français, Jean-François Zygel. Mais cette année, il semblerait qu'il ait trouvé une adversaire redoutable en la pianiste Gabriela Montero, par ailleurs tête d'affiche de la soirée du 24 juillet sur la grande plage de la Conche à Royan (Charente-Maritime) à l'occasion du festival de musique classique Un violon sur le sable. 

Reportage : France 3 Poitou-Charentes : F. Gibert / L. Couvrand / C. Rio / C. Grivet 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1269999@Culture

Le succès de ce rendez-vous populaire consacré à la musique classique ne se dément pas. Assis sur le sable chaud de la plage de Royan, les festivaliers sont toujours plus nombreux à apprécier le moment. En dehors des concerts, l'un des temps forts est cette "battle" proposée par le pianiste Jean-François Zygel. Chaque année, il provoque un autre musicien en duel sur un terrain de tennis transformé en scène. S'en suit un spectacle d'improvisation de haut niveau, dans un esprit bon enfant. Et cette année, c'est la pianiste vénézuélienne Gabriela Montero qui a accepté de le défier. Et elle a remporté la bataille ! Jean-François Zygel a avoué avoir été un peu impressioné par son adversaire. "C'est la première fois que ja la vois, on ne se connaissait pas" explique-t-il. "Enfin, je la connais parceque j'écoute ses disques, je regarde ses vidéos sur internet et je l'ai déjà écouté en concert. Donc, j'ai peut-être été un peu impressionné". Pas de quoi lui faire perdre sa bonne humeur. On ne sait pas encore si Gabriela Montero a donné son accord pour le match retour l'année prochaine.