Premier festival "Piano décalé" à Lyon, expériences musicales et poétiques

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/11/2016 à 18H03
Pour l'Ensemble Batida, le piano devient un terrain de jeu pour percussionnistes

Pour l'Ensemble Batida, le piano devient un terrain de jeu pour percussionnistes

© Culturebox / Capture d'écran

Le piano dans tous ses états. Jusqu’au 26 novembre à Lyon le tout nouveau festival Piano décalé propose une série d’expériences poétiques, picturales, et même végétales, autour du piano. Un piano décliné du répertoire classique à l’électro-psychédélique

Imaginez un piano ouvert. Au clavier, deux pianistes, et penchées au-dessus du ventre de l’instrument, trois percussionnistes qui avec toutes sortes d’objets incongrus, comme des capsules, des branches, des ampoules ou encore des théières, jouent avec les cordes, à la découverte de nouveaux sons. C’était le spectacle original proposé par l’Ensemble Batida et baptisé Piano Sac à dos.

Reportage : R. Gardette / I. Gonzalez / L. Cortial

https://videos.francetv.fr/video/NI_861127@Culture

 

Electro et classique

Ce nouveau rendez-vous musical à Lyon a été composé par Baroque & Plus (déjà organisateur du festival La Tour Passagère) en partenariat avec Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon et l’École Nationale de Musique de Villeurbanne.

Au programme des deux dernières soirées, une rencontre ce vendredi soir entre l’électro et le piano avec le projet Lux’s Dream de Sacha Navarro-Mendez, et samedi soir un voyage en Autriche avec deux compositeurs parmi les plus célèbres, Schubert et Mozart.