Nuit Blanche à Paris : Nima Sarkechik fait dialoguer Brahms et arts urbains

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/10/2016 à 12H29
Le pianiste Nima Sarkechik va offir un "marathon" Brahms à l'occasion de la Nuit blanche 2016

Le pianiste Nima Sarkechik va offir un "marathon" Brahms à l'occasion de la Nuit blanche 2016

© France 3 Culturebox

Ce samedi 1er octobre, à l’occasion de la 15e édition de la Nuit Blanche à Paris, la Philharmonie de Paris accueille "Urban Brahms", une performance peu commune qui va mêler musique classique et cultures urbaines. A partir de 19h, le pianiste Nima Sarkechik qui va jouer l’intégrale des œuvres pour piano de Brahms en alternance avec des performances de danseurs hip-hop,de DJ et de graffeurs.

Les amoureux de Brahms vont être aux anges : de 19H à 7H du matin, le compositeur allemand va rythmer cette 15e Nuit blanche à la Philharmonie de Paris. Le pianiste Nima Sarkechik va interpréter l’intégrale de ses œuvres pour piano. Un répertoire que ce musicien de 33 ans connaît bien. Lors d’une résidence au Triton, une scène de musiques présentes des Lilas, il a enregistré et interprété en six concerts l’intégrale de l’œuvre pour piano seul de Brahms.
 
Pour la Nuit blanche, le pianiste a imaginé une nouvelle version du projet, baptisé "Urban Dreams", avec l'idée de bousculer les codes et d'amener les arts urbains dans un lieu réputé pour être un tempe de la musique classique. Parmi les artistes qui collaborent à ce projet, le danseur hip-hop Hervé Sika, ravi de collaborer à ce projet qui oblige les participants à sortir de leur "zone de confort", à décrocher de leurs codes.

Reportage : A. Delcourt / N.Berthier / E. Rassat / N. Karczinski

https://videos.francetv.fr/video/NI_816513@Culture

Une alternance de concerts et de performances

Durant cette Nuit blanche, Nima Sarkechik jouera toutes les deux heures (19h, 21h, 23h et ainsi de suite jusqu’à 5h du matin), pour des concerts d’1h30. Pendant sa demi-heure de pause, des performances réalisées par 8 artistes différents vont se succéder sur scène. Il y aura des musiciens comme le pianiste de jazz Benjamin Moussay, Arash Sarkechik (frère de Nima), flûtiste de formation classique et jazz passé à l’électro et devenu DJ.

Côté danse, beaucoup de hip-hop avec Hervé SikaRV6K, Leelu Wan et Karl LibanusJigsaw (pour de la danse krump, un courant du hip-hop) mais aussi de la danse contemporaine avec la japonaise Kaori Ito. Et enfin le graffeur Ekis, du collectif grenoblois Contratak.

Un avant-goût de Nuit blanche

Avant cette performance, à partir de 17h, trois orchestres de 50 pianistes, élèves des conservatoires de Bagnolet, les Lilas, le Pré-Saint-Gervais et Noisy-le-Sec, interpréteront 3 pièces contemporaines "Autour de Brahms", trois morceaux composés ou arrangés pour l’occasion, sur 25 pianos, à 4 mains, le tout sous la direction de Joël Soichez.
 
A noter que tous ces concerts sont en entrée libre.