Le corniste Nicolas Ramez parmi les Révélations des Victoires de la musique classique 2018

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/02/2018 à 17H48, publié le 23/02/2018 à 12H50
Le corniste Nicolas Ramez en répétition

Le corniste Nicolas Ramez en répétition

Le corniste Nicolas Ramez fait partie des instrumentistes en lice dans la catégorie "révélations" des Victoires de la musique classique 2018. A 23 ans, il est déjà premier cor solo au sein de l'Orchestre de chambre de Paris. Les Victoires de la musique classique sont diffusées ce soir, vendredi 23 février, à 20h55 sur France 3 et Culturebox.

Nicolas Ramez aurait bien pu jouer du piano qu'il a commencé à l'âge de 5 ans. Mais ses parents musiciens lui ont fait écouter un jour un concerto de Mozart qui a changé sa vie. Il n'avait que 7 ans mais il est, dit-il, "tombé amoureux" du son du cor. "Je trouve  qu'il y a une espèce de puissance qui émane de cet instrument et aussi une chaleur et une rondeur de son qui me touchent particulièrement".

L'osmose est telle entre le jeune Nicolas et son cor, qu'il remporte dès l'âge de 11 ans le premier prix du concours Wassermassons "cor de petites mains" et dans la foulèe se produit en soliste au Festival du Cor d'Avignon en 2007. Ce n'est que le début d'une longue liste de prix, agrémentés de mentions très bien glanés depuis lors.

Reportage  France 3 Pays de la Loire : M Thiébaut, F. Bobet, S. Goubil
Du Conservatoire de Nantes à la Philharmonie de Paris, la trajectoire de Nicolas Ramez a tout de celle d'un prodige très travailleur : "Ce sont les professeurs qui donnent le goût du travail et d'aimer faire son travail tous les jours".

Ce soir, pour la 25e édition des Victoires de la musique classique, il jouera le Trio de Brahms opus 40 pour piano, violon et cor. Ses concurrents dans la catégorie "Révélation soliste instrumental" sont le pianiste Sélim Mazari et le violoncelliste Bruno Philippe.