Lucienne Renaudin Vary, trompettiste talentueuse de 17 ans, en lice pour les Victoires de la musique classique

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/02/2016 à 14H09
Capture d'image Arte

Capture d'image Arte

© Capture d'image Arte

Ce mercredi 24 février 2016 sera un grand jour pour la jeune trompettiste Lucienne Renaudin Vary. Cette musicienne à l’avenir très prometteur est nommée aux Victoires de la musique classique dans la catégorie Révélation soliste instrumental.

Ce ne sont pas ses premières Victoires de la musique classique. En 2013, Lucienne Renaudin Vary avait déjà participé à ce grand rendez-vous musical en tant qu’invitée. Elle avait rendu hommage à Maurice André. A l’époque, la jeune fille n’avait que 14 ans. Sa présence aux Victoires était déjà une performance.

Reportage : J.Guedes : D. Le Floch / S. Boismain

https://videos.francetv.fr/video/NI_633720@Culture

Un rêve qui devient réalité

Le 24 février prochain, Lucienne Renaudin Vary entrera sur la scène du Capitole de Toulouse, lieu des 23es Victoires de la musique classique. La concrétisation d’un rêve. "Chaque année, je regarde la cérémonie à la télévision en rêvant d’être nommée", confiait il y a quelques jours la jeune virtuose à nos confrères du "Maine Libre".  

Sa rencontre avec la trompette

Lucienne Renaudin Vary est née en 1999 à Nantes. C’est dans cette ville que la jeune Lucienne a développé son goût pour la trompette. Un coup de foudre dû à une belle rencontre. Destinée à la danse, Lucienne a changé de voie après avoir rencontré une prof de solfège qui l’a subjuguée. Un sentiment partagé par l’enseignante qui a immédiatement vu en Lucienne une future musicienne d’exception. "J’ai eu quelques autres enfants chez qui j’ai perçu tout de suite la connexion à la musique. Et c’est ça le métier de professeur de formation musicale. C’est de connecter l‘enfant et la musique. Et quand ça se passe, comme avec Lucienne (…), c’est merveilleux", raconte émue Christine Maris dans le reportage France 3 joint à cet article. Après avoir commencé par le piano, Lucienne choisira finalement la trompette. "Je faisais ma demi-heure de piano en me forçant, reconnaît la jeune musicienne. Et quand j’ai découvert la trompette, c’est devenu une drogue."

Lucienne Renaudin Vary aux "Flâneries musicales de Reims, juin 2013

Entre jazz et classique

Lucienne a débuté la trompette dans la classe de Philippe Lafitte au Conservatoire du Mans en 2007. En 2009, elle intègre également la classe de jazz de Santiago Quintans. La jeune trompettiste se fait remarquer par ses pairs en 2010, quand elle obtient le 3e prix du Concours européen des jeunes trompettistes d’Alençon dans la catégorie 14-17 ans, alors qu’elle n’en a que 11. Depuis son talent a été récompensé par de nombreux premiers prix nationaux et internationaux. Elle se produit en tant que soliste dans de prestigieuses salles et sur les scènes des plus grands festivals. Entre le classique et le jazz, la jeune virtuose ne veut pas choisir. Actuellement en classe de première à Paris, son emploi du temps est partagé entre les cours le matin et la musique l’après-midi au Conservatoire national.