Les soeurs Labèque jouent Bartok au Bel-Air Claviers Festival

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/09/2015 à 14H45

https://videos.francetv.fr/video/NI_525786@Culture

Les pianistes Katia et Marielle Labèque ont donné le coup d’envoi de la 4e édition du Bel-Air Claviers Festival à Chambéry. Un concert d’ouverture avec un duo mythique qui sera suivi d’une autre soirée d’exception avec un hommage à Pierre Boulez.

Au Bel Air Claviers Festival, vous n’entendrez... que des instruments à claviers. C’est la particularité de ce festival de musique classique. Cette 4e édition qui refermera ses portes dimanche 27 septembre célèbre également les 90 ans du chef d’orchestre et compositeur français Pierre Boulez.

Reportage : J-C.Solari / V.Habran / M. Ducret 

https://videos.francetv.fr/video/NI_525788@Culture

Les sœurs Labèque : virtuoses et généreuses

Bertrand Chamayou à la tête du festival depuis 3 ans, est un homme heureux. Avoir les sœurs Labèque sur la scène de son festival est un évènement  pour n’importe quel directeur artistique. D’autant plus que ces deux virtuoses du répertoire à deux pianos ne sont pas venues jouer pour le cachet, car il n’y en a pas, mais par amitié. "Ce qui nous intéresse, expliquent Katia et Marielle Labèque, c’est le fait de soutenir le travail merveilleux que font Nicole Chalmin et Bertrand Chamayou. Un travail peu soutenu par la ville et la région". Les deux sœurs ont donc interprété lors du concert d’ouverture du festival le fameux "Sacre du Printemps" d'Igor Stravinsky ainsi qu’une œuvre majeure de Bela Bartòk, la Sonate pour deux pianos et percussions.

L’hommage à Pierre Boulez

Autre grand rendez-vous du festival. Ce soir, Pierre Boulez sera au cœur de cette deuxième soirée de concerts. Pour célébrer ses 90 ans, le festival propose au public "Sur-Incises", l’œuvre-phare du compositeur. Sur scène : 3 pianos, 3 harpes et 3 percussionnistes ainsi qu’un chef d’orchestre, Jean Deroyer, ex-assistant de Pierre Boulez. Juste avant, c’est Maurice Ravel qui sera à l’honneur avec l’interprétation de "Miroirs", "Ma Mère l’Oye" et "Frontispice pour cinq mains".

Un festival qui mélange les genres

Bel-Air Claviers Festival tient à se démarquer des autres festivals classiques. "On veut montrer une autre facette de ce qu’est normalement la musique classique, explique son directeur artistique. On veut montrer qu’on est des musiciens de notre époque et qu’on parle un langage vivant". Une ouverture sur le monde musical qui s’exprime par un mélange des genres.  Le public pourra notamment découvrir vendredi soir la star de l'orgue Olivier Latry, organiste le plus prisé au monde, titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame de Paris. Samedi soir, les amateurs de jazz se régaleront avec un concert de Yaron Herman.    

Bel-Air Claviers Festival
Jusqu'au 27 septembre à Chambéry