Le pianiste prodige Kit Armstrong : des chiffres et des notes

Mis à jour le 15/01/2019 à 20H14, publié le 15/01/2019 à 20H12
Kit Armstrong, pianiste et mathématicien 

Kit Armstrong, pianiste et mathématicien 

© Capture d'image France 3/Culturebox

A 26 ans, Kit Armstrong est un prodige. Diplômé d’un master de mathématiques fondamentales, ce pianiste américain d’origine taïwanaise manipule les chiffres aussi vite que les touches de son piano.

Le 14 janvier, Kit Armstrong a interprété Haydn et Mozart au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Auparavant, il avait donné une conférence sur les mathématiques et la musique. Deux disciplines qui, pour ce jeune surdoué, sont beaucoup plus proches qu’on pourrait le croire.

Reportage : N. Cohen / A. Lepage / V. Porphyre / T. Guiet

https://videos.francetv.fr/video/NI_1346523@Culture

A dix ans, le jeune Kit Armstrong avait déjà composé plus de quinze œuvres. Repéré à 14 ans par Alfred Brendel, il deviendra l’un des rares élèves du maître. Aujourd’hui, il enchaine les concerts dans le monde entier avec un truc en plus par rapport à d’autres virtuoses : les mathématiques.

Est-ce que j’utilise ce que j’ai appris lors de mes études universitaires de mathématiques ? Pas directement. Mais je suis sûr que le fait d’être mathématicien m’influence.

Kit Armstrong, pianiste et compositeur

Pour Kit Armstrong, la musique est proportionnée selon des règles mathématiques et même arithmétiques assez précises. La construction de l’harmonie, des tournures de la mélodie est, selon lui, le produit d’une longue étude.

C’est sûr que sans mathématique la composition n’existe pas

Kit Armstrong, pianiste et compositeur

Cinq siècles avant J.-C., le célèbre Pythagore faisait déjà le lien entre la musique et les nombres, entre l’art et la science.  
 
Les Variations Goldberg de Bach par Kit Armstrong