Le Conservatoire de Nice, cent ans et pas une ride

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/06/2015 à 18H00
Elèves musiciens du Conservatoire de Nice

Elèves musiciens du Conservatoire de Nice

© France3/Culturebox

Le succès du Conservatoire de Nice ne s’est jamais démenti en un siècle d’existence. L’institution musicale propose ces jours-ci une série de concerts et spectacles pour rendre hommage au talent de ses anciens élèves et professeurs.

Le Conservatoire national à rayonnement régional Pierre Cochereau présente actuellement 13 concerts et spectacles qui mêlent danse, musique et art dramatique. D'anciens élèves comme la soprano Elisabeth Vidal ou l'accordéoniste Richard Galliano sont de la partie. 
 

Un centenaire en forme d’hommages
 

Jusqu’au 5 juillet, le Conservatoire de Nice retrace un siècle de son histoire. "En 100 ans d’existence, il y a deux réussites : la réussite de nos élèves mais aussi l’idée d’avoir fait partager l’amour de la musique" déclare André Peyrègne, directeur du conservatoire Pierre Cochereau depuis 35 ans. La performance des élèves de l’institution musicale est impressionnante. Le Conservatoire va ainsi rendre hommage à ses anciens élèves et professeurs de renom : le compositeur des "Feuilles mortes" Joseph Kosma, Gilbert Bécaud, la cantatrice Victoria Fer ou encore la danseuse Lycette Darsonval.
 

De l’école de musique municipale au Conservatoire national

 
La belle histoire du Conservatoire de Nice commence en 1915. Tandis que les pères de famille de la ville sont partis au front, la pianiste Adeline Bailet a l’idée d’offrir un loisir aux jeunes. C’est ainsi qu’elle crée l’école de musique municipale située place Saint-François. Dans les années 1930, l’école de musique déménage à la villa Thiole. Une décennie plus tard, l’école accueille de prestigieux élèves tels que le violoniste Christian Ferras, le chanteur Gilbert Bécaud ou le comédien Jacques Troja qui deviendra par la suite directeur de la "Comédie-Française". Après la Seconde guerre mondiale, le Conservatoire déménage une seconde fois et s’installe à la Villa Paradiso de Cimiez. Sous la direction de Pierre Cochereau, le Conservatoire devient national en 1968. Victime de son succès, le Conservatoire s'agrandit et prend ses quartiers sur l’avenue Brancolar de Nice en 2006.
 
Reportage J. Pozzi / F. Tisseaux / P. Millois / A. Chardon

https://videos.francetv.fr/video/NI_112183@Culture


Avec 1800 élèves dont 5 retenus au Conservatoire national de Paris en 2015, le Conservatoire de Nice semble être bien parti pour continuer à rayonner sur l’Hexagone et hors de ses frontières dans les prochaines années.
 
Concerts et spectacles pour le centenaire du Conservatoire de Nice, à voir jusqu'au 5 juillet, dans la limite des places disponibles.