Khatia Buniatishvili, pianiste de passion et d’émotion au festival de Menton

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/08/2015 à 18H51
Khatia Buniatishvili au 66e festival classique de Menton

Khatia Buniatishvili au 66e festival classique de Menton

© France 3

Une révélation, l’autre soir au festival classique de Menton... La jeune pianiste georgienne Khatia Buniatishvili a séduit le public du 66e festival de musique.

Reportage : Henri Migout, Didier Beaumont, Fabrice Gras et Katharina Schmid

https://videos.francetv.fr/video/NI_486533@Culture


Katia Buniatishvili n’a que 28 ans mais a déjà une technique de professionnelle très expérimentée. Son programme le laisse entrevoir : "Les tableaux d’une exposition" de Moussorgski, "La valse" de Ravel et la "Rhapsodie hongroise N°2" de Liszt, qui exigent une technique précise et maîtrisée.


Ne rien cacher de ses émotions

Khatia Buniatishvili, un jeu d'émotions sans concessions

Khatia Buniatishvili, un jeu d'émotions sans concessions

© France 3

Mais ce qui a marqué le public, c’est, en plus de la sensibilité de son toucher, la sincérité de cette jeune pianiste. "Notre âme est exposée au public parce qu’on montre toutes nos émotions, explique-t-elle dans un excellent français. Ce que je ne ferais pas tous les jours devant tout le monde, ni en privé, mais quand je suis sur scène, je ne veux pas cacher mes émotions parce que dans ce cas, je ne serais pas honnête avec la musique."

Le festival de musique classique de Menton se poursuit jusqu’au 13 août.