Jeff Mills et l'Orchestre National de Lille embarquent pour un voyage "électrosymphonic"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/11/2015 à 12H02
Christophe Mangou, directeur musical de l'ONL et le célèbre DJ Jeff Mills donnent une version "électrosymphonic" des Planètes de Gustav Holst 

Christophe Mangou, directeur musical de l'ONL et le célèbre DJ Jeff Mills donnent une version "électrosymphonic" des Planètes de Gustav Holst 

© France 3 / Culturebox

A l'occasion de ses 40 ans, l'Orchestre National de Lille invite le géant de la musique électronique, l'Américain Jeff Mills. Une partition détonante que les musiciens classiques et le DJ touche-à-tout jouent ensemble jusqu'au 4 décembre 2016. Embarcation immédiate pour un voyage intersidéral et "électrosymphonic".

Lille fête cette année au moins deux grands événements culturels : les 40 ans de l'ONL et le grand projet artistique Renaissance/Lille3000 qui offre une carte blanche à la ville de Détroit. Berceau de la musique électronique, ville de naissance de Jeff Mills, la tentation était trop belle !

Le pionnier de la techno et les musiciens de l'ONL invitent les spectateurs à entrer dans une libre improvisation d'une "electrosymphony" inédite. "La partie de Jeff est une partie improvisée, il alterne entre l'utilisation de son TR-909 de Roland synchonisé avec un clic qui circule dans l'oreille des musiciens et du chef d'orchestre" explique Sylvain Griotto qui s'occupe des arrangements

Reportage lors des répétitions dans l'auditorium Alain Méry, Antoine Morvan et Benoît Tanguy

https://videos.francetv.fr/video/NI_566432@Culture


Au cours de ce concert, l’inventeur de la techno interprétera à sa manière une électrosymphony, "Planètes Op.32", la suite orchestrale écrite par Gustav Holst entre 1914 et 1916. "Chaque planète est très caractérisée musicalement, il y a des moments de vraie musique contemporaine et d'autres moments plus électro" , dévoile  le chef d'orchestre Christophe Mangou.

De l'improvisation aux partitions très écrites, les deux approches musicales forment ensemble une harmonie puissante qui entoure le public. "Les compositeurs de musique électronique ont une approche sérieuse et méthodique de la musique, nos machines sont sources d’émotions. Nous utilisons ces machines à la manière d’un compositeur classique", rappelle le musicien dans  l'interview qui suit.
 

https://videos.francetv.fr/video/NI_566434@Culture


S’il connaît les clubs sur le bout de ses platines et électrise les dancefloors depuis 25 ans, Jeff Mills est aussi un habitué des salles de concerts "classiques", des musées et des centres d’art contemporain, de Tokyo à Berlin. 
Cofondateur du collectif Underground Resistance, producteur et DJ hyper créatif, cet artiste boulimique est constamment à la recherche d’autres influences "J’adore collaborer avec d’autres personnes et c’est de plus en plus facile à le faire, ce qui me plait c’est de pouvoir faire ce qui est possible et de ce qui est ma portée", dit encore le DJ qui mixe avec trois platines.

Lors du concert du 27 novembre à l'auditorium de Lille, le peintre Mathias Duhamel donnera en live sa vision de The Planets en créant une toile panoramique qui sera ensuite exposée dans les espaces du Nouveau Siècle.

"Electrosymphonic" Jeff Mills et l'orchestre National de Lille du 27 novembre au 4 décembre 2015
Auditorium du Nouveau Siècle de Lille
- Vendredi 27 novembre 20h
- Mercredi 2 décembre 20h
Valenciennes
Le Phénix
Samedi 28 Novembre 20h

Courtrai
Schouwburg
Vendredi 4 Décembre 20h15