Durante, d'Astorga : le festival de la Chaise-Dieu redécouvre des compositeurs baroques méconnus

Mis à jour le 22/08/2018 à 17H28, publié le 22/08/2018 à 17H25
 le Coro e Orchestra Ghilieri sous la direction de Giulio Prandi

 le Coro e Orchestra Ghilieri sous la direction de Giulio Prandi

© France 3 Culturebox Capture d'écran

Le festival de la Chaise-Dieu qui dure jusqu'au 28 août 2018, permet de découvrir des compositeurs peu connus. A côté de noms très célèbres comme ceux de Couperin, Debussy, Haendel ou Mendelssohn, la programmation est allée chercher des compositeurs baroques plus rarement donnés : c'est le cas du Napolitain Francesco Durante et, surtout, du Sicilien Emanuele d'Astorga.

Francesco Durante (1684-1755), à l'affiche de l'édition 2018 du festival de la Chaise-Dieu, n'est pas un inconnu pour les amateurs de musique classique. Son "Magnificat" est interprété cette année par le Coro e Orchestra Ghilieri sous la direction de Giulio Prandi. Si son nom n'est pas familier au grand public, les connaisseurs savent qu'il a été un très grand professeur. C'est ainsi que Pergolese par exemple, compta parmi ses élèves quand il assumait la charge de maître de musique au "Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo" à Naples. Compositeur extrêmement prolifique, il toucha à tous les types de musique de son époque et fut même considéré jusqu'au XIXe comme un précurseur de la musique moderne.

Son exact contemporain, Emmanuele d'Astorga (1680-1757?) n'a, en revanche, laissé que très peu d'oeuvres. On retient surtout de lui le "Stabat Mater" qui est justement au programme du festival de la Chaise-Dieu, interprété par le même orchestre.

Reportage : France 3 Auvergne G. Rivollier / E. Brot-Monnier / A. Martinez / D. Salmon / S. Salmon
Les concerts du festival de la Chaise-Dieu continuent jusqu'au 28 août. Trouvez toute la programmation sur ce lien.