Dans l'intimité du grand pianiste Ivan Ilić à Bordeaux

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/09/2014 à 17H56
Le pianiste Ivan Ilić chez lui, devant son piano Pleyel de 1930 

Le pianiste Ivan Ilić chez lui, devant son piano Pleyel de 1930 

© Ker Xavier

Il se destinait à une carrière de mathématicien et c’est finalement sa passion pour la musique qui l’a emporté. Après avoir joué Brahms, Beethoven, Chopin ou Liszt, le pianiste Ivan Ilić livre "The Transcendentalist", un album profond et très intime.

Américain d’origine Serbe, Ivan Ilić s’est installé à Bordeaux avec ses deux pianos. Entre ses tournées qui le mènent au bout du monde, ce virtuose qui a reçu de nombreuses et prestigieuses récompenses travaille son instrument 6 heures par jour. Il se dit aujourd’hui "très épanoui" dans l’Ouest de la France, comme il a confié à l’équipe de France 3 Aquitaine

Reportage : M.Demguilhem / B. Hostein-Aris / E.Delwarde

https://videos.francetv.fr/video/NI_151741@Culture

Ce dernier opus mêle musiques russe et américaine, dans une ambiance très méditative, minimaliste, ou se croisent Alexandre Scriabine et John Cage. Une véritable invitation au voyage intérieur.

En plus de ses talents  de mathématicien et de musicien, Ivan Ilic aime aussi jouer à l’acteur. On le retrouve dans deux courts métrages, dont "Les mains" de Luc Plissoneau.
"Les mains" de Luc Plissoneau
The Transcendentalist" de Ivan Ilić - CD album (label Heresy)
La pochette du nouveau disque de Ivan Ilić

La pochette du nouveau disque de Ivan Ilić

© label Heresy