Concours Reine Elisabeth : Rémi Geniet, jeune prodige français, finit deuxième

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/06/2013 à 16H32
Rémi Geniet, 2e prix du Concours de piano Elisabeth 2013

Rémi Geniet, 2e prix du Concours de piano Elisabeth 2013

© France 3 / Culturebox

Les résultats n'étaient pas tombés quand le reportage de France 2 a été réalisé. Rémi Geniet, 20 ans, a pris la deuxième place du prestigieux concours remporté par le pianiste israélien Boris Giltburg, 28 ans.

Le palmarès a été annoncé à Bruxelles dans la nuit de samedi à dimanche. Cette année, le célèbre Concours Reine Elisabeth de Belgique était consacré au piano. Douze finalistes, originaires de neuf pays, espéraient décrocher le Graal, les premiers prix de cette compétition ouvrant la voie à de belles perspectives de carrière de soliste. Ils ont préparé la finale totalement coupés du monde, mais dans un climat de bonne entente. Parmi eux, le Parisien Rémi Geniet, qui, tel un sportif de haut niveau, confesse s'entraîner treize heures par jour... Il a débuté le piano à 4 ans. Son père, guitariste amateur, l'emmenait à des concerts de jazz.

Reportage France 2 : J. Bony, JM. Lequertier, J. Martin, A-C. Becquet, RTBF3

https://videos.francetv.fr/video/NI_135429@Culture

Le concours remporté par Boris Giltburg
Natif de Moscou, le pianiste israélien Boris Giltburg, 28 ans, a séduit le jury présidé par Arie Van Lysebeth, qu'il a convaincu par "son originalité, sa technique impeccable et l'émotion de son jeu". Il a ainsi remporté la finale qui était dotée d'un prix de 25.000 euros, en interprétant une sonate de Beethoven et le concerto n°3 de Rachmaninov.

Rémi Geniet, benjamin de la compétition, a donc terminé à la 2e place de ce concours très relevé, pour lequel avaient été sélectionnés au départ quelque 75 pianistes.

Le Concours musical international Reine Elisabeth de Belgique (CMIREB), dont c'était la 75e édition, vise chaque année à récompenser des instrumentistes (piano ou violon), des chanteurs ou des compositeurs. Le prochain CMIREB, en 2014, sera consacré au chant, avant une édition dédiée au violon en 2015.
Boris Giltburg joue la Chaconne de Bach-Busoni lors d'un récital à Tel-Aviv, en mai 2011