Claude Debussy : cinq choses à savoir sur le précurseur de la musique moderne

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/05/2018 à 14H26, publié le 24/03/2018 à 17H38
Claude Debussy assis au piano, chez son ami Lucien Fontaine, en août 1898

Claude Debussy assis au piano, chez son ami Lucien Fontaine, en août 1898

© Collection Particuliere Tropmi / Manuel Cohen / AFP

Il y a cent ans, le 25 mars 1918, Claude Debussy mourait à Paris, à 55 ans, quelques mois avant la fin de la Première Guerre mondiale. Compositeur influent, il a annoncé la musique du XXe siècle, signant des œuvres inspirées de la peinture et de la poésie, de Verlaine à Monet.

Anticonformiste, il ne supportait plus Wagner

Au départ admirateur du génie de Richard Wagner, Claude Debussy se révolte rapidement contre l'ornière romantique et la musique allemande. "Quelle était la vague en 1885 à Paris? C'était Wagner, Wagner, Wagner, tous les compositeurs succombaient à cette espèce de tsunami wagnérien", explique Philippe Cassard, pianiste français, cité par l'AFP.

Grand chef-d'oeuvre de Debussy, "Le Prélude à l'après-midi d'un faune" était "la réponse d'un compositeur français à l'invasion sonore allemande", ajoute l'auteur d'un livre sur Debussy paru en février (Actes Sud). "Prélude" a d'ailleurs été décrite par Pierre Boulez comme le début de la musique moderne. "C'est intime, c'est lyrique, avec beaucoup de poésie et de délicatesse", selon Philippe Cassard. Cela tranchait "avec les masses sonores verticales à la Wagner qui viennent de Bach, passent par Beethoven et ensuite par Brahms".
Debussy : "Prélude à l'après-midi d'un faune" par Leonard Bernstein et le Boston Symphony Orchestra

Le "Claude Monet de la musique"

On compare Debussy non pas à d'autres musiciens mais à d'autres artistes de son époque, notamment les Impressionistes et les Symbolistes. "Prélude" est une interprétation musicale très libre d'un poème de Stéphane Mallarmé, tandis que "Fêtes galantes" et le célébrissime "Clair de Lune" sont à l'origine des poèmes de Paul Verlaine.
Debussy : "Clair de lune" par Philippe Cassard, sur France Musique en 2015
La musique de Debussy est surtout très pittoresque. "C'est un peu le Claude Monet de la musique (...) car ses œuvres sont très proches de la nature", comme "La mer", explique à l'AFP Bertrand Dermoncourt, critique et auteur d'ouvrages sur la musique. "Ce sont les mêmes impressions qu'on peut retrouver dans les tableaux de Monet, de petites touches qui créent des ambiances", poursuit celui qui a été nommé conseiller artistique pour le centenaire par le président de la République.
Debussy : "La Mer" par Pierre Boulez et le New York Philharmonic (1992)
Emmanuel Macron, qui joue du piano, a d'ailleurs fait part, dans une déclaration transmise à l'AFP, de son admiration pour le maître de musique français : "J'accorde une place toute particulière aux Préludes pour piano, dont on ne finit jamais de sonder la nouveauté radicale".

Un génie précurseur et influent

"Je travaille à des choses qui ne seront comprises que par les petits-enfants du 20e siècle", écrivait Debussy à un ami, selon un texte de la Philharmonie de Paris. "Il annonce toute la musique du 20e siècle, tous les compositeurs après se réclament de lui", affirme Bertrand Dermoncourt.

Debussy a également inspiré le monde de la danse : le célèbre danseur Vaslav Nijinski crée le ballet "L'après-midi d'un faune" sur la musique de "Prélude" mais également "Jeux", un ballet spécialement écrit pour les Ballets Russes.
Debussy : "Jeux", présenté et dirigé par Pierre Boulez

Un artiste aux origines modestes, endetté chronique

Claude Debussy est né le 22 août 1862 à Saint-Germain-en-Laye, à l'ouest de Paris, au sein d'une famille de petits commerçants. D'après Philippe Cassard, "alors qu'on ne discutait pas culture en famille, on l'a confié à la belle-mère de Verlaine", la pianiste Antoinette Mauté, elle-même élève de Chopin.

Même s'il s'est ensuite embourgeoisé, "c'est un homme qui n'a jamais gagné sa vie" et "a toujours été endetté et vécu au-dessus de ses moyens", dit le pianiste. "La seule œuvre qui lui a rapporté de l'argent c'est son opéra +Péléas et Mélisande+."
Debussy : "Pelléas et Mélisande", toute l'histoire résumée dans un film d'animation - Festival d'Aix-en-Provence 2016

Une vie sentimentale tumultueuse

Claude Debussy a eu des relations avec une danseuse, Gabrielle Dupont, une chanteuse et pianiste, Thérèse Roger, il a épousé un mannequin, Rosalie Texier, puis Emma Bardac, ancienne maîtresse de l'autre grand compositeur français, Gabriel Fauré Mais c'est pour Marie-Blanche Vasnier, une femme mariée avec qui il a eu une longue relation, qu'il a composé des dizaines de mélodies.