Bach, père et fils au Festival des Combrailles

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/08/2014 à 12H06
Un visage oublié, celui de Carl Philipp Bach à qui le Festival des Combrailles a décidé de rendre hommage.

Un visage oublié, celui de Carl Philipp Bach à qui le Festival des Combrailles a décidé de rendre hommage.

© Mary Evans / Sipa

À l'occasion de sa 15e édition, le Festival Bach en Combrailles célèbre cette année les Bach au pluriel. Le père, Johann Sebastian bien sûr, mais aussi l'un de ses fils, Carl Philipp Emanuel, musicien de génie, aujourd'hui complètement oublié. Pour le tricentenaire de sa naissance, le festival lui rend hommage.

Reportage : J-P.Vincent / O.Martinet / C.Munro / G.Malfray

https://videos.francetv.fr/video/NI_151075@Culture

Un Bach peut en cacher un autre. Tout le monde connaît Johann Sebastian, immense compositeur, aujourd'hui encore considéré comme l'un des maîtres absolus de la musique baroque. En revanche, qui se souvient de Carl Philipp Emanuel ? Fils cadet du premier mariage du musicien, l'homme fut lui-même un compositeur reconnu en son temps. Adulé par Mozart et Haydn qui reconnaissaient en lui un génie, Carl Philipp commence sa carrière à la cour de Frédéric de Prusse comme claveciniste, un instrument dont il joue à la perfection.

Grand théoricien de la musique et compositeur virtuose

Outre ses qualités de musicien et de compositeur, Carl Philipp Emanuel est l'auteur de quelques-uns des traités musicaux les plus marquants de son époque. Son "Essai sur la véritable manière de jouer les instruments à clavier" ("Versuch über die wahre Art, das Clavier zu spielen"), paru en 1753, a inspiré les plus grands parmi lesquels Ludwig van Beethoven.

Dans l'ombre de son illustre père, Carl Philipp Bach composait une musique qui devait être, selon lui, "le reflet de son âme" : torturée, pleine de cassures de rythme. Une oeuvre complexe, difficile à interpréter. Sans doute une autre raison qui a fait du compositeur, un génie oublié.

"Bach en Combrailles" jusqu'au 16 août dans plusieurs églises des Combrailles. Programmation complète, ici.