Ars Nova fête 50 de musique contemporaine à Poitiers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2013 à 17H20
Philippe Nahon mène à la baguette la direction musicale d'Ars Nova. Il prône le pluralisme et l'audace quitte à récolter des critiques. 

Philippe Nahon mène à la baguette la direction musicale d'Ars Nova. Il prône le pluralisme et l'audace quitte à récolter des critiques. 

© France3 / Culturebox

Basée à Poitiers, Ars Nova est la plus ancienne formation de musique contemporaine de France. Sous la houlette de Philippe Nahon, son chef charismatique, cet ensemble musical propose des créations hétéroclites et très inattendues parfois. Ce sera le cas une fois de plus à la fin de la semaine à l'occasion du 50e anniversaire d'Ars Nova.

Reportage : E. Gérard, F. Tabuteau, J. Etienne 

https://videos.francetv.fr/video/NI_144381@Culture

Les journées des 7 et 8 mars 2013 doivent permettre de célébrer en musique le cinquantenaire d'Ars Nova. Au programme des conférences, ateliers, émissions radio et bien sûr des concerts.

Jeudi 7 mars : Deux concerts, le premier "Constant, Cavanna" est un Concerto pour orgue de barbarie de Marius Constant et le deuxième rend hommage à Louis-Ferdinand Céline. Intitulé "A l'Agité du bocal" et mis en musique par Bernard Cavanna il est interprété par un ensemble instrumental de 18 musiciens.

Vendredi 8 mars : Concert sandwich Schubert / Cavanna -  à 12H30. Isa Lagarde, chant / Ars Nova ensemble instrumental (3 musiciens) Bernard Cavanna revisite les Lieder de Schubert.

Messiaen, Constant - 19H Elèves et professeurs des conservatoires de Poitiers et Châtellerault / Musiciens d'Ars Nova / direction Philippe Nahon Winds de Marius Constant Et exspecto resurrectionnem mortuorum d'Olivier Messiaen.
Electric Blue Kitchen -  21H Géraldine Keller, chant / Ars Nova ensemble instrumental (4 musiciens) / Sebastian Rivas, électronique live