Une série pour sensibiliser les petits à la musique classique, orchestrée par Daniel Barenboim et Akhenaton

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/03/2018 à 11H54, publié le 26/03/2018 à 20H07
"Max & Maestro",  la série pour sensibiliser les petits à la musique classique, ave cle grand chef Daniel Barenboim.

"Max & Maestro",  la série pour sensibiliser les petits à la musique classique, ave cle grand chef Daniel Barenboim.

© France télévisions

La série "Max & Maestro", diffusée à partir de lundi sur France 4, a pour but d'éveiller les petits à la musique classique. Il s'agit d'un dessin animé dans lequel un jeune héros, Max, imprégné de culture urbaine, rencontre par hasard le grand chef d'orchestre Daniel Barenboim.

La rencontre de Max et du Maestro

Max Bellerose, 11 ans et demi, est un rappeur en herbe malicieux et débrouillard. Alors qu'il joue au foot avec ses copains dans sa cité des Boute-en-Train, à Saint-Ouen, le ballon atterrit par accident dans une demeure mystérieuse. 

Intimidé, Max entre dans la maison et voit Daniel Barenboim jouant un prélude de Bach au piano: immédiatement conquis, il ne pense plus qu'à ça. De peur d'être moqué par ses copains, plus fans de rap, il va suivre des leçons avec le grand maestro israélo-argentin dans le plus grand secret. Ce dernier va l'initier à des notions musicales comme celle de crescendo, en partant d'un souci du quotidien.


Pour Akhenaton, il s'agit de "valoriser la musique avec un grand M"

"Nous vivons une période où il n'y a pas vraiment d'éducation musicale dans les écoles. Si nous voulons qu'il y ait un public pour demain et que les enfants s'intéressent à la musique, nous devons chercher de nouvelles méthodes entre l'information et l'éducation à la musique", explique M. Barenboim.

La série comprend des dizaines de morceaux interprétés ou dirigés par Barenboïm. Mais le classique n'est pas mis en opposition aux registres urbains puisque le créateur de la musique d'ambiance aux tonalités hip-hop de la série n'est autre qu'Akhenaton, membre fondateur du groupe IAM.

"Pour moi, Max & Maestro valorise la musique avec un grand M avant tout. Et c'est plutôt rare (...) Cela m'a paru naturel, je n'y vois pas d'opposition de styles", explique le rappeur marseillais. En effet, c'est une des forces du hip-hop d'avoir toujours su s'inspirer de toutes les musiques, y compris du classique.

La série, diffusée du lundi au vendredi à 17h15, est soutenue par le projet Démos de la Philharmonie de Paris, qui s'emploie depuis 2010 à initier des enfants de quartiers défavorisés à la musique classique à travers la pratique instrumentale en orchestre.